Louis-Alexandre
BERTHIER

(1753-1804-1815),

maréchal de l'EmpiRE
prince de Neuchâtel et Valangin
prince de Wagram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Berthier en Chef d'Etat-major en 1792,
par G.F.G. Lepaulle.

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3, rue de l'Indépendance américaine à Versailles. La plaque dit tout.

 

 

 

 

 

page en cours de réalisation

Reims, Mont-Saint-Pierre.

Napoléon
dirigea
de ce lieu
la reprise
de
Reims
13 Mars 1814

 

Le commandant Lachouque, qui devait avoir de meilleurs yeux que moi, a réussi à discerner sur les autres côtés du monument les noms de :
Marmont, Ney, Berthier, Lefebvre, Bertrand, Drouot, Friant. Lagrange, Ricard, Exelmans, Krasinski, Defrance, Arrighi, Bordessoulle, Pierre Boyer. Sébastiani, Colbert, Letort, de Ségur, Merlin, Pelleport, Piquet.

En fait, la carte postale ancienne montre que les noms étaient bien plus lisibles à l'époque... sur l'ancien monument.

En effet, un examen attentif nous montre que, malgré des similitudes, il ne s'agit pas du même obélisque !

 

 

Reims, Parc de la Haubette

Etat-Major entourant Napoléon 1er
dans la nuit du 13 mars 1814 :

Marmont             Berthier

Ney                    Lefèvre

Drouot                 Bertrand

 

 

30 mars 1814 : Sens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

85, rue de la République : une plaque commémorative indique l'emplacement de l'Hôtel de l'Ecu de France où l'Empereur déjeuna avec Berthier et Gourgaud.

Le soir même, vers 23 heures, il apprit à Juvisy la capitulation de Paris.

C'était la fin de l'Empire...

 

 

Il meurt le 1 juin 1815 dans des circonstances toujours restées mystérieuses (accident, malaise, suicide ou assassinat ?) en tombant d'une fenêtre du château (Neue Residenz) de Bamberg.

 

 

 

 

 

 

 

 

 La fenêtre fatale, vue de la rue, Residenzstrasse.

 

 

ALEXANDER BERTHIER
DER MARSCHALL NAPOLEONS
FAND HIER DEN TOD
DURCH STURZ AUS DEM
OBERSTEN STOCKWERCKE AM
1. JULI 1815 MITTAGS 1 UHR
A.D. 1934

"Alexandre Berthier, maréchal de Napoléon, a trouvé la mort dans une chute depuis l'étage supérieur, le 1er juin 1815, à une heure de l’après-midi."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Residenzstrasse. La ville est en contrebas, sur la droite; on atteint le château en montant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 5 juin, son service funèbre est organisé en la cathédrale de Bamberg.

 

A la suite de celui-ci, Berthier est enterré dans la crypte de la cathédrale.

 Il sera ensuite transféré dans le caveau de famille du duc Guillaume au couvent des bénédictins de Banz, où il restera jusqu’en 1884.
 Finalement, il sera inhumé dans le caveau des Wittelsbach, à l'abbaye de Tegernsee.

Malheureusement, aucune plaque ne signale la tombe du maréchal.

Retour à la page Maréchaux

Retour à la page d'accueil

© D. Timmermans