Monuments napoléoniens en péril en Belgique

FERME DES QUATRE-BRAS : C'EST FINI !

J'ai ajouté ci-dessous un récapitulatif pourquoi le ministère a refusé de classer le bâtiment, et notre réfutation  de ces arguments.

Sur le site Internet du Daily Express (20/10/2016) : http://www.express.co.uk/news/world/723151/Battle-Waterloo-historic-farm-building-demolished-heritage-groups-furious

Interview pour 20 Minutes (18/10/2016): http://www.20minutes.fr/lille/1944703-20161018-belgique-destruction-ferme-historique-temoin-waterloo

Même la presse chinoise s'en fait écho et connaît maintenant la Wallonie ! http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/n3/2016/1019/c31360-9129533.html

Quelques photos ici : https://www.facebook.com/dominique.timmermans.5/posts/870727899729128

Voilà comment la Région wallonne prend soin de son patrimoine... Et l'exemple est loin d'être unique ! La même semaine, on apprenait la destruction programmée du château de Noisy  http://immobilier.lefigaro.fr/article/ce-chateau-de-conte-de-fee-belge-sera-bientot-detruit_62ea7a90-9b42-11e6-b6d2-21d92bf1c42f/ http://france3-regions.francetvinfo.fr/champagne-ardenne/ardennes-belges-chateau-noisy-bientot-totalement-detruit-1118873.html 

Photos prises le 26 octobre 2016 et aimablement communiquées par M. Marc Fasol.

Photos prises le 15 octobre 2016.

Rien qu'une remarque dans un des nombreux groupes Facebook qui ont partagé l'info : "The sort of vandalism one expects of Isis." https://www.facebook.com/groups/737735146337023/
ou encore, en français dans un forum :
"Ces miserables talibans :furieux: Je n'ai pas de mots pour qualifier leur acte digne de DAESH à Palmyre."
http://www.napoleon1er.org/forum/viewtopic.php?f=28&t=29061
Au-delà des langues et des frontières, l'indignation est la même...

Cinquième demande de destruction (05/2016)

Je viens d'apprendre que la commune de Genappe avait donné son accord pour la destruction de la ferme des Quatre-Bras. Je n'ai nulle part entendu quoi que ce soit concernant une nouvelle demande de destruction. Le dossier est transmis à la Région wallonne pour accord définitif. Toute info serait la bienvenue.

 

Ministre compétent pour le patrimoine Maxime PREVOT
Place des Célestines, 1
5000
Namur
Tel : +32 81 321 870
Fax : +32 81 321 700
Courriel : maxime.prevot@gov.wallonie.be
http://gouvernement.wallonie.be/competences-du-gouvernement-wallon/patrimoine

Suggestion de lettre-type à personnaliser en adaptant ce qui est en rouge (adaptation de celle de 2013) : http://napoleon-monuments.eu/MONUMENTSENPERIL/LettreTypeMinistrePrevot2016.doc

Argumentaire du ministère pour refuser le classement - et notre réponse

Plusieurs personnes ont demandé au ministre du Patrimoine le classement (au moins partiel) de la ferme qui -rappelons-le est reprise à l’Inventaire du « Patrimoine monumental de la Belgique » (Tome 2 Province de Brabant Arrondissement de Nivelles Edition Ministère de la culture française, 1974, 624 pages, 325 illustrations, page 30) . Cela aurait permis de sauvegarder l'essentiel tout en permettant le développement d'un projet. D'ailleurs, un des considérants du refus de détruire de 2011 était précisément "Considérant que le bien est repris à l' inventaire du patrimoine monumental  de la Belgique" - subitement,  cinq années plus tard, cela ne compte donc plus !

Cela a été refusé par les services de ce ministère pour les raisons suivantes
- Le bâtiment - bien que de XVIIIe siècle !- ne présente pas de qualités particulières, et il y a déjà des fermes de la même époque qui sont classées dans la région.

- La ferme n'a pas joué de rôle dans la bataille. (sic) Les experts ont déclaré se baser pour cela sur le livre d'Alain Arcq, Les Quatre-Bras, le second prélude à Waterloo, (dans la collection "Les batailles oubliées", Historic'One Editions, 2005). Interrogé à ce sujet par nous, l'auteur a déclaré que dans ce cas, "ils n'avaient certainement jamais ouvert mon livre."

- Il y a déjà "trop" de bâtiments "de Waterloo" classés.
1) ce n'est pas un bâtiment " de Waterloo", mais de la bataille des Quatre-Bras, et c'était précisément le dernier bâtiment de ce hameau. De plus, aucune ferme qui a joué un rôle dans cette bataille, n'est classée.
2)  il n'y en a pas "trop" et la protection  n'est que partielle.  Cela n'empêche pas, comme dans certains cas, de mettre des enseignes tapageuses ou des bouteilles gonflables géantes.
3) le fait qu'il y ait d'autres  bâtiments classés  ne peut être un argument pour refuser de classer un bâtiment de même valeur, sinon, où irions-nous ? Refuse-t-on de classer un bâtiment de Victor Horta sur sou prétexte qu'il y en a déjàd'autres  qui sont classés ? Pour nos amis français : Versailles est classé, on peut donc détruire Vaux-le-Vicomte ? Notre-Dame de Paris est classée, on peut donc détruire la cathédrale de Chartres ?

ENGLISH VERSION HERE

Résultats de l'enquête publique : 112 lettres ont été déposées valablement – 110 défavorables ou remarques et 2 lettres favorables.

Quatrième demande de destruction (04/2014)

Enquête publique du 22 avril au 9 mai 2014. L'enquête est maintenant terminée.
Vous pouvez encore signer la pétition de soutien au projet d'extension de la zone historique protégée du champ de bataille de Waterloo. https://14388.lapetition.be/

Le projet implique une fois de plus démolition intégrale pour la construction d’un commerce et d'une résidence.

Chers Amis,

 

Déjà en septembre 2008, en février 2011et en 2012-2013, nous avons fait appel à vous pour sauver de la destruction la ferme historique des Quatre-Bras, peut-être le dernier témoin de la célèbre bataille du 16 juin 1815 (2 jours avant Waterloo). Elle est située au carrefour des routes de Namur à Nivelles et de Bruxelles à Charleroi - d'où son importance stratégique - et elle a également servi d'hôpital après la bataille.

Nos précédentes interventions ont connu une réponse importante et grâce à cela, le projet a été rejeté et l'autorisation de détruire la ferme a été refusée.

Mais maintenant, le propriétaire, un promoteur, a introduit une nouvelle demande de démolition pour construite un commerce et un home.


Nous devons donc à nouveau nous opposer à cette tentative et exprimer notre opposition à ce projet ! D'une part, on veut faire la promotion touristique de l'endroit (cf. la "Route Napoléon 1815"), dans le cadre du bicentenaire, et d'autre part, on voudrait détruire ou laisser détruire ce qu'il y a de plus symbolique, juste avant 2015 !

La ferme étant située à la frontière des deux entités, les courriels et/ou les lettres de réclamation doivent être adressées aux DEUX municipalités :

- pour Genappe:     par courriel a: info@genappe.be

          et/ou par la poste : 

                                            Au Collège Communal,

                                            Espace 2000, 3,

                                            B-1470 Genappe

                                            Belgique

 
- pour Villers-la-Ville : par courriel à olivier.vantielen@publilink.be et valerie.damanet@publilink.be, les deux fonctionnaires du service urbanisme de la commune de Villers-la-Ville. (Si vous recevez un message d'erreur, réessayez, leur boîte peut être saturée.)

 

                                                 AVANT LE 9 MAI 2014 (après cette date, c'est trop tard). N'oubliez pas de mentionner votre nom, adresse, (éventuellement n° de téléphone) et la mention "Fait à... " + le lieu et la date.

 Voici un exemple de lettre dont vous pouvez vous inspirer ou que vous pouvez reprendre en mentionnant vos coordonnées.

Merci de m'informer de votre action : dominique.timmermans@skynet.be.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La troisième demande de destruction (2012-2013)

M. Carlo Di Antonio, Ministre du Patrimoine, a chargé ses services d'examiner notre demande de classement et ses services ont refusé de classer la ferme "car il y a déjà de nombreux bâtiments de 1815 qui sont classés" et arguant du fait que "celle-ci n'a pas joué un grand rôle dans la bataille" !

M. Philippe Henry a répondu que l'affaire n'était pas encore de son ressont, puisqu'elle en était encore au niveau communal.

M. Paul Furlan n'a jamais répondu à aucune des lettres qui lui ont été  envoyées.

Mise à jour du 16 mars 2013: Plus que quelques jours pour agir, à la fin du mois, ce sera trop tard!

5 mars 2013
- Deux articles dans la presse :http://www.lacapitale.be/674733/article/regions/brabant-wallon/actualite/2013-03-01/genappe-les-defenseurs-du-patrimoine-contre-attaquent-pour-sauver-la-
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130228_00274894&postcode=1470

- Ferme des Quatre-Bras : ce que VOUS pouvez faire !

1er mars 2013 : Un article dans la presse : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130226_00273931&postcode=1470

22 février 2013

Nous croyons que la meilleure chose à faire, dans la situation actuelle, c'est d'alerter les autorités compétentes, dans ce cas le Gouvernement wallon. Pour cette raison, nous vous suggérons d'écrire aux trois ministres wallons concernés. Il s'agit de:


M. Philippe Henry,
Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et de la Mobilité
Rue des Brigades d'Irlande 4
B-5100 Jambes (Namur)
Belgique
Tel : +32(0)81.32.35.11
Fax : +32(0)81.32.34.75
http://henry.wallonie.be/
Contact: http://henry.wallonie.be/contact

Il est responsable de l'Aménagement du Territoire et l'accord pour la destruction a été donné par ses services.
 

Un exemple de lettre que vous pouvez télécharger et lui adresser en la personnalisant :

LettreTypeMinistreHenry


M. Carlo Di Antonio
Ministre des Travaux publics, de l’Agriculture, de la Ruralité, de la Nature, de la Forêt et du Patrimoine
Chaussée de Louvain 2
B-5000 Namur
Belgique

Tel : +32(0)81.710.310
Fax : +32(0)81.710.380

http://diantonio.wallonie.be/
Contact : http://diantonio.wallonie.be/contact

Il est responsable du Patrimoine.
 

Un exemple de lettre que vous pouvez télécharger et lui adresser en la personnalisant :

LettreTypeMinistreDiAntonio


M. Paul Furlan
Ministre des Pouvoirs locaux, de la Ville et du Tourisme
Rue du Moulin de Meuse, 4
B-5000 Beez (Namur)
Belgique

Tel : +32(0)81.234.711
Fax : +32(0)81.234.720
http://furlan.wallonie.be/
Contact : http://furlan.wallonie.be/contact

Il est responsable du Tourisme, mais quels touristes vont encore se déplacer, s'il n'y a plus rien à voir ?
 

Un exemple de lettre que vous pouvez télécharger et lui adresser en la personnalisant :

LettreTypeMinistreFurlan

Les trois lettres diffèrent légèrement en mettant l'accent sur le domaine et les compétences de chaque ministre. Chacun est concerné et peut jouer un rôle, mais si vous n'écrivez qu'à une seule personne, visez le premier, M. Philippe Henry, dont c'est la compétence directe.

Il va de soi que j'ai déjà agi directement au nom de l'AFEW, et que le Président de l'ACMN l'a fait pour l'ACMN. Il est impératif que les lettres arrivent avant la fin mars 2013.

 

Projet de restauration du monument Brunswick aux Quatre-Bras : nous soutenons ce projet de la Braunschweig Gelernte Jäger Kompanie-Belgium : http://napoleon-monuments.eu/SOUSCRIPTION_BRUNSWICK.pdf

1er février 2013

L'annonce officielle ici : http://www.genappe.be/commune/services-communaux/urbanisme/ferme-des-quatre-bras-a-baisy-thy

Je viens d'apprendre que le fonctionnaire délégué wallon avait donné son accord pour le nouveau projet sur les lieux de la ferme des Quatre-Bras.

Cela veut dire que ce fonctionnaire n'en a rien à faire de sa valeur historique ! 

Encore moins du fait "que le bien est repris à l'inventaire du "Patrimoine monumental de la Belgique". (Cf. infra)

Il n'a donc tenu compte d'aucune de nos objections.

Il s'agirait d'une nouvelle version du projet refusé en 2011. Nous n'en avons rien entendu ni vu.

Genappe a introduit un recours, mais cela ne servira sans doute à rien

Je ne sais rien de ce projet. Et vous ?

Cela voudrait dire que nos deux victoires de 2008 et 2011 auront été en vain. Si un projet est refusé, il suffit donc de le réintroduire autant de fois que nécessaire jusqu'à ce qu'il soit accepté !

Dites-moi si vous en savez plus, pour une éventuelle action.

Bien à vous.

Dominique Timmermans

NOUVELLE SERIE D'ACTES DE VANDALISME

 

 

Tout ce qui se trouve ci-dessous n'est plus d'actualité, mais je le laisse pour permettre de comprendre toute l'histoire

La deuxième demande de destruction (2011)

Mise à jour de février 2012 :

La société IMMO RPM a été déboutée en appel. Le refus de démolir la ferme est donc confirmé. Mais en attendant, avec le toit ouvert, l'édifice continue à se détériorer.

23/05/2011

Un excellent article dans la revue mensuelle Diagnostic (mai 2011) du GERFA (Groupe d'Etude et de Réforme de la Fonction administrative)

SAUVONS LA FERME DES QUATRE-BRAS

 

27/04/11

La demande de permis d'urbanisme (incluant la démolition de la Ferme des Quatre-Bras,) tel qu'introduite par la société IMMO RPM, a reçu un avis défavorable du Collège communal de Genappe.  Le Collège communal de Genappe confirme cependant sont accord de principe sur la construction d'une résidence service à cet endroit. L'avis défavorable est e. a. basé sur les raisons d'absence de garantie sur l'affectation et sur l'avis des services d'incendie.

Le fonctionnaire délégué de la Région wallonne, qui a statué en dernier ressort, a REFUSÉ le permis d'urbanisme sollicité par la société IMMO RPM. Nous nous réjouissons de la mention,

"Considérant que le bien est repris à l'inventaire du "Patrimoine monumental de la Belgique".

Ceci ne veut cependant pas dire que la ferme soit sauvée, car nous nous doutons bien qu'une nouvelle demande suivra...   A suivre donc.

24/02/11 : Un article (un peu trop optimiste) dans le Soir BW d'aujourd'hui.  Merci à M. Meuwissen.
Nos commentaires :
            - restaurer le porche ? Il n'en est nulle part question dans le projet !  Il est prévu de détruire et de reconstruire.
            - récupérer les matériaux ? C'est une promesse des promoteurs, mais quelles garanties avons-nous ? Ce serait d'ailleurs plus coûteux que de préserver.
            - une belle victoire ? Quelle victoire ?? Il est vrai que le nouveau projet prévoit une reconstruction qui "ressemble" à l'ancienne ferme, mais c'est un effet de la
              protestation de 2008, pas de 2011.
            - ces engagements ne changent rien à la destruction des bâtiments historiques. Comme je le disais dans ma lettre, serait comme de dire : "Nous allons brûler ce tableau
              dans votre musée, mais ne vous en faites pas, nous allons en peindre un autre...
 

18/02/11:  notre Lettre  ou un exemple dont vous pouvez vous inspirer en remplissant vos nom et adresse.
J'apprends qu'il faut mentionner sur la lettre/le courriel "Fait à...", la date, et un numéro de téléphone (ce que je trouve bizarre) !

Si vous ne l'avez pas fait, il faut renvoyer. Désolé, je l'ignorais.

15/02/11: on me signale que la boîte de courriel de Genappe (info@genappe.be) revoie parfois des messages d'erreur.
                                          Merci d'essayer encore, elle est peut-être saturée.

12/02/11: Un page entière dans l'Avenir. Les deux articles sur leur site: le 1er ici, le 2e iciUn grand merci à M. Fransolet. 

11/02/11 : article dans La Capitale : un grand merci à M. Cacciatore 

10/02/11 : Communiqué de Presse concernant le projet de démolition de la ferme des Quatre-Bras

08/02/11

Les réclamations doivent être adressées AUX DEUX COMMUNES :

- pour Genappe :     par mail à info@genappe.be

          et/ou par courrier: 
                                            Au Collège Communal,
                                            Espace 2000, 3,
                                            B-1470 Genappe
                                            Belgique

- pour Villers-la-Ville : par mail à olivier.vantielen@publilink.be et valerie.damanet@publilink.be,
qui sont les deux fonctionnaires du service urbanisme de la commune de Villers-la-Ville.

AVANT LE 22 FEVRIER 2011

N'oubliez pas de donner vos noms et adresse exacts, c'est obligatoire pour que votre intervention soit acceptée.

AFFICHE DE L'ACtion à télélécharger au format pdF

La plaque commémorative
Avant :                                                                                                                                                                                            Maintenant :

Situation en 2011 : on voit les trous béants dans les toits.

Une gravure ancienne du carrefour en 1815-1816 : on note bien le porche et le pignon sud, le long de la route vers Sart-Dames-Avelines.

 

Une vue de la ferme en 2008. De tout le hameau, seule la ferme subsiste.

Mise à jour : situation le 04/02/11

Chers Amis napoléoniens,

Moins d'une semaine après que nous ayons appris le vol de la plaque de la ferme des Quatre-Bras et du Christ du Goumont, nous venons d'apprendre qu'une nouvelle demande de démolition avait été introduite pour la ferme historique des Quatre-Bras. 

L'annonce a été placée ce 3 février 2011.  Il s'agit d'un nouveau projet du même promoteur Sprl Immo RPM, visant la démolition intégrale du bâtiment de la ferme des Quatre-Bras et la reconstruction d'un même volume comprenant services et habitats (50 logements).  Les remarques et objections au projet doivent être formulées pour le
22 février 2011, à la commune de Villers-la-Ville.  Cette demande concerne le parking.

Nous recherchons les personnes à contacter à Genappe pour nous opposer à la destruction de la ferme !

Les réclamations et observations écrites sont à adresser au Collège communal du  07 février 2011 au 22 février 2011. Toutes remarques ou réclamations déposées en dehors de ce délai doivent être jugées irrecevables !

Des séances d'information sont prévues le 11 et le 18 février. L'affichage concerné mentionne que "la démolition est justifiée par l'état de vétusté avancée des bâtiments" et que certains matériaux seront réutilisés.

Cet état a cependant été fortement aggravé par le refus du propriétaire de bâcher le toit endommagé par la tempête, malgré la demande du bourgmestre.

Il est grand temps d'alerter un maximum de monde, d'autant que le délai du 22 février est court : les réclamations peuvent être adressées aussi par mail à olivier.vantielen@publilink.be et valerie.damanet@publilink.be, qui sont les deux fonctionnaires du service urbanisme de la commune de Villers-la-Ville.

Dès que j'ai les noms des personnes à contacter à Genappe - si quelqu'un les connaît, il peut me les communiquer ! - je les mentionnerai ici.

Plus nous enverrons de mails, plus nous aurons du poids !

Dominique Timmermans
http://napoleon-monuments.eu/

dominique.timmermans@skynet.be

P.S. : Un très grand merci à M. Baudhuin, qui nous a prévenus.
 

Mise à jour : situation le 01/02/11

La semaine dernière, nous apprenions que la plaque commémorative apposée sur le mur sur de la ferme des Quatre-Bras avait été volée.  La  pierre a été "soigneusement" découpée à la disqueuse et emportée.  Les faits se seraient déroulés vers la mi-décembre et des témoins y ont vu une voiture immatriculée aux Pays-Bas.  Il faut ajouter à cela qu'une partie du toit a été emportée et que les infiltrations s'amplifient.  La demande du bourgmestre de bâcher reste sans effet.

 

La première demande de destruction (2008)

18/09/08

Chers Amis,

Tout d'abord, un très grand merci !

Vos réactions ont dépassé toutes nos espérances !

De nombreuses associations napoléoniennes et de nombreuses personnalités ont répondu à l'appel, ont témoigné leur attachement à ce bâtiment historique et ont fait savoir leur mécontentement envers ce projet aux autorités compétentes.

Je cite, dans un ordre plus ou moins chronologique :

- l'A.C.M.N. (par la voix de son Président, M. Robert Chénier, et de nombreux membres, dont l'auteur de ce site, à la base de cette action)
- le Souvenir Napoléonien (par la voix de son Président, M. Ronald Zins)
- les Amis de Ligny (e.a. par la voix de leur Président, le Colonel e.r. Pierre COUVREUR, et de leur Secrétaire général)
- les Amis de l'Empéri (par la voix de leur Président)
- la ville de Fleurus
- l'Associazione Napoleonica Italiana (à confirmer)
- les A.P.N. (e.a. par la voix de leur Président et de leur Secrétaire général)
- Instituto Napoleónico México-Francia INMF - Asociación Histórica y Cultural (par la voix de son Président, M. Eduardo Garzon-Sobrado).
- la Société Napoléonienne Internationale (par la voix de son Président, feu M. Ben Weider et celle de son représentant officiel pour la France, M. Jean-Claude Damamme)
et "last but not least" le Lieutenant General Sir Peter Graham, KCB CBE, dernier Colonel des Gordon Highlanders

Nous avons également eu de nombreuses réactions et lettres de soutien de Belgique, de France, des Pays-Bas, de Grande-Bretagne, de Suisse, d’Espagne, d’Allemagne, et même du Canada et du Mexique !
...

Si j'ai oublié quelqu'un, ou si quelqu'un souhaite être mentionné (à titre individuel ou en représentation d'une association), il suffit de me le faire savoir à dominique.timmermans[a]skynet.be . Si je ne mentionne pas plus de noms, c'est pour le respect de la confidentialité.

07/11/08

Quelle est la situation actuelle ?

Le collège des Bourgmestre et Échevins de Genappe et les fonctionnaires techniques et Délégué du Ministère de la Région wallonne ont refusé la demande de démolition, telle qu'elle avait été introduite par la société en question.  Vous trouverez ci-dessous le courrier qui vient d’être envoyé par la commune de Genappe  à ce sujet.

 
OBJET 
:         DEMANDE DE PERMIS UNIQUE N° 2008/02

Démolition d’une ferme et construction d’un complexe d’appartements et de commerces et l’exploitation d’un parking couvert de 47 emplacements et un dépôt de propane de 50.000 litres.

Bien sis à 1470 Baisy-Thy et 1495 Villers-La-Ville, angle de la rue du Dernier Patard 91 et la chaussée de Namur

Cadastré section M, n° 257h, 258m2, 260m, 260n, 258f2, 257g sur Baisy-Thy et cadastré section A, n° 35g et 35h sur Villers-La-Ville.

Demandeur : IMMO RPM SPRL

            ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Madame, Monsieur,

           

Nous vous informons que le permis unique repris en objet a été refusé par les Fonctionnaires Technique et Délégué du Ministère de la Région wallonne en date du 24 octobre 2008.

 

Un avis précisant l’objet de la décision et les modalités de recours sera affiché sur les lieux de l’exploitation et à l’hôtel de ville du 05 au 27 novembre 2008.

 

Durant toute la période d’affichage la demande et la décision peuvent être consultées auprès du service de l’urbanisme tous les jours ouvrables de 8h00 à 11h45 et le jeudi de 16h30 à 19h00.

 

Nous vous prions d’accepter, Madame, Monsieur, l’assurance de notre considération distinguée.

 

Pour le Service Urbanisme

NN.

  

"Ce message est purement informel et n'engage la commune de Genappe en aucune manière. Pour engager valablement la commune de Genappe, tout courrier doit, conformément à l'article L1132-3 de l'arrêté du Gouvernement Wallon du 22 avril 2004 portant codification de la législation relative aux pouvoirs locaux, tel que modifié à ce jour, être signé par le Bourgmestre et contresigné par la Secrétaire Communale". »

C'est donc un point positif important.

Cependant, la bataille est loin d'être gagnée.   Nous devons rester attentifs et mobilisés, car une nouvelle demande sera sans doute introduite par le promoteur.  Pour être informé de ce projet -et pouvoir réagir à ce moment-là, il est nécessaire de communiquer ses nom, prénom, adresse et e-mail à l'administration de Genappe, à l'adresse info@genappe.be, en demandant à être tenu au courant de la suite réservée au projet. Plus il y aura de monde, plus ils sentiront l’importance du dossier.

Le projet étant à l'heure actuelle encore au niveau communal, le Ministre en charge du Développement territorial a déclaré ne pouvoir, à l'heure actuelle s'immiscer dans le dossier.

Nous avons gagné la première bataille, mais la guerre est loin d’être gagnée. J’essayerai de passer sur place pour voir ce qui est affiché.

Bien sûr, je vous tiendrai informés de l’évolution de la situation.

Dominique Timmermans

 

Si quelqu'un avait un contact dans la presse régionale, ce serait utile pour donner plus de notoriété au problème !

Un grand merci à MM. Yves Moerman, Eduardo Garzon-Sobrado, Robert Chénier et Bas de Groot pour les informations communiquées et surtout à Marc, sans qui rien de ceci n'aurait été possible, car il m'a averti de ce qui se passait.

Si vous apprenez des choses que je ne sais pas, merci de me prévenir à cette adresse : dominique.timmermans[a]skynet.be .

Si vous souhaitez en discuter, vous avez la possibilité de le faire ici : http://www.napoleon1er.org/forum/viewtopic.php?t=18512

Une gravure ancienne du carrefour en 1815-1816 : on note bien le porche et le pignon sud, le long de la route vers Sart-Dames-Avelines.

 

Une vue de la ferme en 2008. De tout le hameau, seule la ferme subsiste.

07/09/2008

Chers Amis napoléoniens,

Un nouveau témoin de l’épopée napoléonienne est appelé à disparaître. Je viens d’apprendre, via un correspondant, qu’une demande de permis de démolition avait été introduite pour la célèbre ferme de Quatre-Bras, au carrefour de la chaussée de Namur et de la rue du Dernier Patard 91 (RN5), un des derniers témoins de cette bataille importante.

 Vous trouverez une photo de l’annonce ci-dessous.

  Je ne sais pas s’il est encore possible d’intervenir, mais je crois que cela vaut la peine d’essayer.

Merci de relayer l’information via vos associations respectives et, si vous le jugez utile, d’écrira à l’adresse du Collège communal de Genappe, que vous trouverez sur l’affiche :

Collège communal,

Espace 2000 n° 3

1470 Genappe

 

On nous a déjà conseillé d'également adresser une copie au ministre responsable, M. André Antoine : (voir plus bas à ce sujet)

 

Cabinet d'André ANTOINE
Vice Président du Gouvernement wallon
Ministre du Logement, des Transports et
du Développement territorial
Rue d'Harscamp, 22
5000     NAMUR
Téléphone :   +32 (0)81 253 811
Télécopieur : +32 (0)81 253 999
Courriel : andre.antoine@gov.wallonie.be

Merci aussi de me tenir au courant de vos éventuelles actions.

Vous trouverez l'endroit exact sur GoogleEarth en indiquant 50°34' 17.53 N et 4° 27'13.72 E.

BELGIQUE (suite)

 

Retour à la page d'accueil des monuments en péril