Interventions/Actions de l'ACMN pour sauvegarde/restauration 2015
Vous trouverez les restaurations 2015 à cette page

Interventions 2014

Interventions 2013
Interventions 2012

Dernière mise à jour : 02/02/2017

(N'oubliez pas d'appuyer sur F5 pour rafraîchir les pages !)
 

Total pour 2015 : l'ACMN a fait des interventions/actions pour 168 monuments dans 112 lieux !
(non comprises les restaurations)

Attention : classement par département (au sein de chaque département, classement alphabétique par nom de ville)
01 Ain - 02 Aisne - 03 Allier - 06 Alpes-maritimes - 08 Ardennes - 09 Ariège - 10 Aube - 12 Aveyron - 13 Bouches-du-Rhône - 14 Calvados - 16 Charente - 17 Charente-Maritime - 18 Cher - 19 Corrèze - 21 Côte d'Or - 23 Creuse - 24 Dordogne - 25 Doubs - 26 Drôme - 27 Eure - 28 Eure-et-Loir - 30 Gard - 31 Haute-Garonne - 32 Gers - 33 Gironde - 35 Ille-et-Vilaine - 36 Indre - 37 Indre-et-Loire - 38 Isère - 39 Jura - 40 Landes - 41 Loire et Cher - 42 Loire - 44 Loire-Atlantique - 45 Loiret - 46 Lot - 49 Maine-et-Loire - 50 Manche - 51 Marne - 52 Haute-Marne - 53 Mayenne - 54 Meurthe-et Moselle - 55 Meuse - 56 Morbihan - 57 Moselle - 59 Nord - 60 Oise - 62 Pas-de-Calais - 63 Puy-de-Dôme - 64 Pyrénées- atlantiques - 65 Hautes-Pyrénées - 67 Bas-Rhin - 68 Haut-Rhin - 69 Rhône - 71 Saône-et-Loire - 72 Sarthe - 75 Paris - 76 Seine-Maritime - 77 Seine-et-Marne - 78 yvelines - 80 Somme - 81 Tarn - 82 Tarn et Garonne - 85 Vendée - 86 Vienne - 87 Haute-Vienne - 88 Vosges - 89 Yonne - 91 Essonne - 92 Hauts-de-Seine - 94 Val-de-Marne - Belgique


Nous remercions M. Alain Chappet pour son aimable collaboration.
Interventions de l'ACMN par son Président.
Inventaire des interventions/restaurations réalisées par d'autres associations ou municipalités. (liste arrêtée au 02-02-17).

Les département ci-dessous qui contiennent des liens vous conduiront à la page du site de notre délégué.

 

01 AIN

Meximieux (01800) (Demande 2014 – réponse 2015)

Intervention de l'A.C.M.N. avec la collaboration du Souvenir Français de l’Ain auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Jean-Marie Benoît Courbier.
Il est né à Lyon le 1er avril 1805, décédé à Meximieux en 1896. Colonel au titre auxiliaire. Chevalier de la Légion d’Honneur en 1849, Commandeur de la Légion d’Honneur en 1872. Officier de l’Ordre de Pie IX. Officier de l’Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare.
Engagé au service en 1826, il est affecté au 48e régiment de Ligne puis nommé Sergent-major au 70e  régiment de Ligne en 1828. Il effectue la Campagne d’Afrique de 1830 à 1839, dont le siège d’Alger en 1830. Blessé en 1830. Campagne d’Italie en 1849 (Lieutenant), il participe au siège de Rome. Elevé au grade de Major en 1851, il effectue la Campagne d’Afrique de 1856 à 1858 avec le 70e de Ligne (1851), 41e de Ligne (1854) et 43e de Ligne (1858) où il devient Lieutenant-colonel.
Blessé à nouveau en 1856, on le retrouve encore en Italie en 1859. Mis à la retraite le 3 juillet 1867, il est nommé Colonel au titre auxiliaire le 5 février 1870. A repris du service en 1870. Commandant des 3e et 4e subdivisions de la 8e Division (Subdivisions de la Saône-et-Loire et de l’Ain). Admis à la retraite en 1871.  (Demande d’Eric Olivero, Délégué Régional)

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

02 AISNE

Beaumé (02500) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde, dans le cimetière de Beaumé :
- de la sépulture de Pierre Antoine Menu. Il est né le 2/11/1769 à Archon (Aisne) ; Fils d’Antoine et de Marie Catherine Bernard ; Sous-lieutenant (11/12/1807) puis Officier-payeur (4/6/1808) puis Lieutenant (10/10/1809) puis Capitaine (17/12/1811) au 84e de ligne ; A appartenu au 84e du 22/4/1793 au 1/9/1815 ; A été dans l’Armée du Nord, l’Armée de Sambre-et-Meuse, l’Armée de Rhin et Moselle, l’Armée du Rhin, l’Armée de Hanovre, la Grande Armée ; A fait les Campagnes de 1793, l’Angleterre et l’Allemagne (an 6), l’Italie, l’Allemagne et le Tyrol (1810), la Russie (1812), l’Italie (1813 et 1814) ; Fut blessé d’un coup de feu sous le téton droit le 26/7/1812 à Koukoriatovsky près de Vitebsk (Russie) ; Chevalier de la LH (14/3/1806) ; Célibataire ; Mort le 15/1/1844 en son domicile, sis à Beaumé (Aisne).
(Demande de Bruno Ballery, Délégué Régional)
Réponse de la Mairie : « Bien reçu votre demande et comme nous l’avions indiqué les années précédentes à votre président de l’époque a qui nous avions fait parvenir les photos de la sépulture de Pierre Antoine Menu, celle-ci est entretenue correctement dans notre cimetière.  Des inscriptions deviennent certes de moins en moins visibles ».
Merci M. le Maire.

Belleu (02200) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture d’Annet Morio de L’Isle. Sous-lieutenant au 5e dragons (1800), lieutenant aide de camp de Louis Bonaparte (1803-1807). Il commande le 16e léger en Espagne (1810). Général de brigade et baron de l’Empire en 1813. Il prend part à la défense de Mayence en 1814 : « GENERAL DE BRIGADE / ANNET MORIO DE L’ISLE / BARON DE L’EMPIRE / 1779 – 1828 ». (Dalle surélevée à droite dans l’allée qui conduit à l’église).
(Demande de notre membre
Alain Chappet)
Réponse de la Mairie : « Nous avons bien reçu votre courrier daté du 17 juillet 2014, concernant la sépulture d’Annet Morio de L’Isle. Nous sommes actuellement en période d’établissement du budget de la commune pour l’année 2015, votre demande sera prise en considération. La préservation de notre patrimoine est une de nos priorités »
Merci M. le Maire.
Le 07 mai 2015, la Mairie de Belleu informe le Président :
« Nous avons bien reçu vos courriers et nous sommes tout à fait en accord avec vous. Cette tombe est en mauvais état et menace de s’effondrer, notre volonté est de la réparer et de rendre hommage à ces personnes. La conservation du patrimoine historique français est une mission à laquelle nous sommes très attachés. Malheureusement, c’est une dépense imprévue en ces temps de restriction budgétaires et de baisse des dotations de l’Etat. C’est pour cela que je requiers votre aide pour que cette tombe soit sécurisée et remise en valeur ». Merci M. le Maire.

Le 04 octobre 2015, Monsieur Bruno Ballery, Délégué Régional de l’Aisne, informait le Président de la restauration de la sépulture par la Mairie de Belleu et de la pose de deux plaques commémoratives.
Pour voir les photos de cette belle restauration sur le site de notre délégué.

Craonnelle (02160) (Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Dieudonné Alexandre Edouard Lacouster (1820-1891). Chef de bataillon au 87e de ligne et Officier de la Légion d’honneur.
- de la sépulture de Joseph Alexandre Lacouster (1787-1861) Chef d’escadron aux Chasseurs à cheval de la Garde Impériale. Aide de camp du Général Lion. Chevalier de la Légion d’honneur. Ult. Officier de la Légion d’honneur, Officier de l’Ordre de Saint-Ferdinand d’Espagne et Chevalier de Saint-Louis.

Fresnes-en-Tardenois (02130)

Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de Jean-Jacques Moittié. Lieutenant au 2ème Dragons. Tombe restaurée par l’ACMN, délégation de l’Aisne en 1989. Les inscriptions deviennent illisibles : « À LA MÉMOIRE / DE MR MOITTIÉ J-JACQUES, ANCIEN MILITAIRE / NÉ À FRESNES LE 11 AVRIL 1774, DÉCÉDÉ AU DIT LIEU LE 6 MAI / 1862 DANS SA 89ème ANNÉE / ÉTATS DE SERVICE / DRAGON AU 2ème RÉGIMENT LE 1ER VENTÔSE AN II. / BRIGADIER LE 20 GERMINAL AN VII. / MARÉCHAL DES LOGIS LE 11 GERMINAL AN XI. / SOUS-LIEUTENANT LE 19 NOVEMBRE 1811. / LIEUTENANT LE 2 DÉCEM¬BRE 1813. / LÉGIONNAIRE LE 12 JUIN 1813. / IL A FAIT LES CAMPAGNES DES ARMÉES / II. III. AUX ARMÉES DE L'OUEST ET DU NORD / IV. V. VI. VII. VIII. IX. DE SAMBRE-ET-MEUSE, DU / RHIN ET DE L'HELVÉTIE / XI. XII. XIII. XIV. CÔTES DE L'OCÉAN / 1806. 1807. GRANDE AR¬MÉE / 1808. ESPAGNE / 1809. AUTRICHE / 1810. 1811. 1812. PORTUGAL ET ESPAGNE / 1813. 1814. ALLEMAGNE / BLESSÉ D'UN COUP DE FEU LE 18 JUIN 1815 À LA CUISSE ADMIS PAR SUITE À LA SOLDE DE RETRAITE / PRIEZ DIEU POUR LUI. » Sur le socle : « CE MONUMENT A ÉTÉ ÉLEVÉ À LA MÉMOIRE D'UN HOMME DE BIEN / PAR RECONNAISSANCE DE SES HÉRITIERS. » (Stèle au sommet arrondi entourée d’une grille, avec Légion d’honneur dans une couronne de laurier et deux épées entrecroisées, la sépulture est à l’entrée du cimetière sur la droite).
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire !

Jaulgonne (02850)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture d’Antoine Levistre. Adjudant au bataillon de Guyane. Il sert aux colonies (an X à l’an XI), puis de 1803 à 1809. Lieutenant en 1808, combat en Espagne et au Portugal (1810-1813) avec le 82e et le 22e de ligne. Capitaine en 1811, il est nommé chef de bataillon au 55e de ligne en janvier 1814.
(Demande de Bruno Ballery, Délégué Régional)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire !

Neuilly-Saint-Front (02470)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Pierre Plocque, caporal en l’an VIII. Il sert en Italie (1797-1801). Sert à Iéna, sous-lieutenant en 1809, il passe au 48e de ligne où il est nommé lieutenant en 1811 et capitaine en 1813.
-  de la sépulture de Pierre Vernier, vétéran de l’Empire
(Demande de Bruno Ballery, Délégué Régional)

Septmonts (02200)
Restauration par M. & Mme  Damas, de la tombe du MdL-Chef Dauteuil, du 3e Cuirassiers.
Merci à M. Michel Delgado, membre du Comité d'honneur de l'ACMN, pour cette correction.

Soissons (02200)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de
la tombe de Joseph Ratelle, chef d’escadron au 1er chasseurs.
(Demande de Bruno Ballery, Délégué Régional)

Réponse de la Mairie
 : « J’accuse réception de votre courrier reçu le 6 juillet 2015 qui a retenu toute mon attention. Après renseignements pris, il s’avère que M. Bruno Ballery, délégué régional de votre association effectue actuellement des recherches au sein du cimetière de Soissons en collaboration avec le gardien afin d’identifier l’emplacement exact de la concession de Joseph Ratelle. A l’issue de ces recherches, je ne manquerai pas de vous tenir informé de la suite réservée à ce dossier ». Merci M. le Maire
Le 19 juillet 2015, M. Bruno Ballery, Délégué Régional de l’Aisne, informait le Président de la destruction de la tombe de Joseph Ratelle. Une bien triste nouvelle.

Le 1er août 2015, M. Bruno Ballery, Délégué Régional de l’Aisne, informait le
Président de la sauvegarde de la sépulture de Jean-Baptiste Berliat :
« Après recherches du Responsable du cimetière, Jean-Baptiste Berliat est inscrit sur la stèle de la concession n° 90 située dans le canton B3, 4e rangée, 13e sépulture »

Villers-Cotterêts (02600)

Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Marie Etienne Maximin. Il est né le 29 mai 1790 à Goux (Tarn-et-Garonne), arrondissement de Moissac, canton de Montaigu. Entré au service le 30 mai 1810 à sa sortie du lycée de Cahors, fourrier le 28 août 1810, sergent-major le 20 décembre 1812, sous-lieutenant le 30 janvier 1814. Blessé par une balle à la cuisse gauche le 30 mars 1814 devant Paris. Resté sur le champ de bataille de Villers-Cotterêts le 28 juin 1815. Il avait fait les campagnes de 1810 à 1812 en Espagne et au Portugal, la Campagne de France de 1814, et à la Grande Armée en 1815 (France). Marie Etienne Maximin appartenait au 50e de ligne lorsqu’il a été tué. Ce régiment était devenu le 46e en 1814 et de nouveau le 50e en 1815. La sépulture est à droite, route de Fleury au carrefour de la route de Soissons.
(Demande de Bruno Ballery, Délégué Régional)
Réponse de la Mairie : « Pour faire suite à votre entretien téléphonique avec mes services concernant la sépulture de Marie Etienne Maximin située en Forêt de Villers-Cotterêts, route de Fleury : vous pouvez prendre contact avec l’Office National des Forêts de Villers-Cotterêts ». Merci M. le Maire.
Le Président a pris contact avec le Responsable de l’Office National des Forêts.

Le 30 juin 2015, le Responsable de l’Office National des Forêts informe le Président :
« J’ai le plaisir de vous annoncer que la sépulture est sauvegardée. Je sollicite aussi la participation de votre association avec le Souvenir Français de l’Aisne et l’Office National des Forêts pour l’entretien de la sépulture ».

 

03 ALLIER
Cusset (03300)
(Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de François-Gabriel-Edmée Desbrest.
Engagé volontaire en 1792, passe au service du roi de Naples en 1809. Major du 1er léger napolitain (1809), chef d’état-major de la division d’expédition en Sicile (1810), colonel et maréchal du logis du palais en 1812. Réadmis comme colonel au service de la France en 1814. (Sépulture constituée de deux stèles identiques surmontées chacune d’un arrondi avec croix en fer forgé. Au sol, deux pierres tombales à demi enfouies – la stèle de droite est celle du colonel. Carré S, 5e rang). (Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
Réponse de la Mairie : « Suite à votre courrier, nous vous confirmons qu’il n’y a aucun descendants. La Commune va mettre en place une procédure de reprise. La procédure étant assez longue (trois ans au minimum), aucun travail de sauvegarde et de consolidation ne pourra être envisagé avant ce délai. Je vous invite donc à reprendre contact avec nos services dès que la sépulture sera retombée dans le domaine public ». Merci M. le Maire.

 

Gannat (03800) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Pierre Franconin Sauret. Général de division en 1793, sert en Italie (1796-1797) ; admis au traitement de réforme pour raisons de santé (1798). Baron de l’Empire en 1813. (Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci Mme le Maire.

06 Alpes-Maritimes

Levens (06670) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Joseph François Georges Félix Raynardi de Sainte-Marguerite, comte de Belvédère (1758-1832), Officier de la Légion d'Honneur.
Le 02 septembre 2015,
le Délégué  Régional Nice – Alpes-Maritimes de l’ACMN informe le Président de la restauration de la sépulture

Saint-Vallier-de-Thiey (06460)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe d’Honoré Paul Roustan. Grenadier de la Garde Impériale (an XII), à l’Ecole de Fontainebleau (1806), puis sous-lieutenant au 102e de ligne (1806), puis lieutenant (1809), capitaine (1814). Il sert à l’Armée d’Allemagne (1806-1807), en Etrurie (1807-1808), en Catalogne (1811-1812), puis en Saxe et en France. Cinq blessures. Se distingue particulièrement au fort de Malborghetto, où il est blessé : « ICI REPOSE / ROUSTAN HONORE PAUL / CAPITAINE EN RETRAITE / DECEDE LE 29 AOÛT 1850 / ILLUSTRA SA JEUNESSE EN VERSANT / SON SANG POUR LA PATRIE ET / HONORA SA VIEILLESSE EN PRATIQUANT L’AMOUR ET /… » (Stèle surmontée d’une pierre en forme de bicorne et d’une cocarde tricolore, entourée d’une grille) (Demande de Jean-François Basire)
Réponse de la Mairie : « Votre courrier du 14 janvier dans lequel vous nous alertez sur la sauvegarde de la tombe d’Honoré Paul Roustan a retenu toute mon attention. En effet, dans un soucis de conservation des Monuments Napoléoniens, la commune a déjà contribué à la sauvegarde de cette tombe et continue de le faire, à hauteur de ses moyens limités ».
Merci et bravo M. le Maire.
Le 05 mai 2015, le Délégué  Régional Nice – Alpes-Maritimes du Souvenir Napoléonien a informé le Président de la restauration de la sépulture par la Mairie.

Le 30 juillet 2015, le Délégué Régional Nice – Alpes –Maritimes du Souvenir Napoléonien a informé le Président d’un dépôt de gerbe sur la tombe d’Honoré Roustan le 14 mars 2015 en présence du Maire de Saint-Vallier-de-Thiey.

 

08 Ardennes

Charleville-Mézières (08000) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N auprès de la mairie pour la sauvegarde
au cimetière de Charleville :
- de la sépulture de Jacques Hulot, commandant d'artillerie
- de la sépulture de Jean-Baptiste Pierson (1766-1850)
(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)
La Mairie nous fait savoir que les sépultures sont sauvegardées. Merci M. le Maire

Intervention de l'A.C.M.N auprès de la mairie pour la sauvegarde
au cimetière de Mézières :
- de la sépulture d'Antoine Franchot, baron de l'Empire en 1814
- de la sépulture d'Alfred Louis Tessier, général, a servi sous le 2nd Empire.
(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)
La Mairie nous fait savoir que les sépultures sont sauvegardées. Merci M. le Maire

 

09 Ariège

 

10 AUBE

Dienville (10500) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde

- de la sépulture de Pierre-Louis Eyriès (1785-1868), Officier de la Légion d’honneur et Chevalier de Saint-Louis. Il s’engagea le 28 septembre 1802, servit au 52e de ligne. Ayant servi sous l’Empire, il est médaillé de Sainte-Hélène. Il quitta l’armée avec le grade de major le 20 mai 1837.
(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée et sollicite la collaboration de l’A.C.M.N pour la restauration de la sépulture. Merci M. le Maire

12 AVEYRON

 

13 BOUCHES-du-RHÔNE
Marseille (13000)

Le 23 décembre 2015, le Délégué  Régional Nice – Alpes-Maritimes du Souvenir Napoléonien informe le Président de la pose d’une plaque commémorative place des Augustines où logea, en février 1794, Napoléon Bonaparte Général de brigade d’artillerie et Inspecteur des batteries de la Côte.
Don du Souvenir Napoléonien avec le soutien du Rotary le 6 décembre 2015

14 CALVADOS

Caen (14027)
Intervention de l'A.C.M.N auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de Louis Antoine Fauvelet de Bourrienne
(Demande de Claude Marchetti)

Réponse de la Mairie : « J’ai bien pris connaissance de votre courrier en date du 20 février 2015 dans lequel vous attirez mon attention sur la sauvegarde de la sépulture de Monsieur Louis Antoine Fauvelet de Bourrienne, situé dans le cimetière Saint-Ouen. Afin de répondre au mieux à votre demande et compte tenu des éléments que vous m’avez transmis, je vous informe que la Ville de Caen ne restaure pas ses cimetières dits ‘dormants’. En effet, ces derniers sont des lieux de souvenirs et des endroits privilégiés pour évoquer le passé. Laissant la nature coloniser ces espaces, ils sont des havres de calme et de verdure ainsi que des lieux de promenade pour les Caennais. En tant que président de l’Association pour la Conservation des Monuments Napoléoniens, je vous encourage alors à restaurer cette sépulture de manière autonome ». Merci M. le Maire.

 


16 CHARENTE
 

Charras (16380) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N auprès de la mairie pour la sauvegarde
 - de la sépulture d'Etienne Delage. (Demande de David Pelletier, Délégué auprès du Président)

Réponse de la Mairie
 : « Suite à votre courrier de relance, la sépulture d’Etienne Delage est toujours en place dans le cimetière de Charras. Il n’est pas dans l’intention de la Mairie de procéder à son déplacement et celle-ci est dans un bon état de conservation ».
Merci M. le Maire

La Rochefoucauld (16110) (Demande 2014 – réponse 2015)

Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture d’Arnaud Duroux (1788-1857). Capitaine. Blessé une fois à Gérone en Espagne en 1809. Chevalier de la Légion d’Honneur et médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture de Pierre Abel Sibilet (1796-1859). Blessé à Waterloo. Officier de la Légion d’Honneur. Médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture d’Antoine Laborde. Son nom d’origine est Antonio Laborda, né à Saragosse le 20 mai 1786. Il sert dans les armées françaises en 1807, notamment dans le régiment Joseph-Napoléon puis dans le 6e régiment étranger et enfin dans la Légion étrangère. Naturalisé Français, il est en réforme en 1828, puis libéré définitivement du service le 17 septembre 1833. Médaillé de Sainte-Hélène et Chevalier de la Légion d’Honneur.
- de la sépulture de François Machenaud (1773-1835). Blessé deux fois en Italie et en Egypte. Maire de Brie sous l’Empire, chef de bataillon de la garde nationale en 1831.

La Mairie nous fait savoir que les sépultures sont sauvegardées. Merci M. le Maire

Vars (16330) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de François Lurat. (Demande de David Pelletier, Délégué auprès du Président).
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée.
Merci M. le Maire

17 CHARENTE-MARITIME

Taugon (17170) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de René Ferron, grenadier de la Garde impériale, qui participe aux campagnes d’Espagne, de Russie, de France, accompagne Napoléon à l’île d’Elbe et sert en 1815 à Waterloo. (Partie ancienne, au fond à droite).
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

Réponse de la Mairie
 : « J’ai bien reçu copie de votre correspondance du 23 mai 2014 et vous en remercie. Je suis, avec le Conseil Municipal, très sensible à l’entretien des tombes dans notre cimetière. Il m’est agréable de vous faire savoir que la tombe de René FERRON, grenadier de la Garde Impériale, est parfaitement sauvegardée ». Merci M. le Maire

 

18 Cher
Dun-sur-Auron (18130) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Jean-Marie Heurtault de Lammerville (1740-1810). V
icomte. Député de la Constituante. Membre du conseil des Cinq-Cents. Ancien officier de marine. Député de la noblesse au baillage de Bourges (Berry).
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Herry (18140) (Demande 2013 – réponse 2015)

Intervention de l'A.C.M.N auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Nicolas Ceard.
(Demande de David Pelletier, Délégué auprès du Président)

Réponse de la Mairie : « Dans le cadre  du Festival Format Raisans de La Charité-sur-Loire (Nièvre), lundi 29 juin dernier, avaient lieu à Herry : une visite de l’église et du jardin du prieuré, ainsi qu’un concert. Lors de la visite du jardin du prieuré, Nicolas Ceard a été mis à l’honneur par le rappel de sa biographie et sa présence dans ce jardin. A cette occasion, sa tombe avait été nettoyée. Malheureusement, le budget communal ne le permettant pas, nous ne pouvons pas entreprendre des travaux de restauration plus complets. Cependant, et ainsi que le précise le legs de l’abbé Pirot, la tombe de Monsieur Nicolas Ceard restera à sa place ». Merci M. le Maire

Mehun sur Yèvre (18500)
Le 03 octobre 2015, Monsieur Jean-Jacques Bonnefis, de La Délégation Berry – Val de Loire du Souvenir Napoléonien, informe le Président :
« Les sépultures de deux soldats du Premier Empire vont être inaugurées le 7 novembre 2015 :
- le chef d’escadron Nicolas Serva, Officier de la Légion d’honneur – 1er Empire, division Friant, 111e de Ligne. Il se distingue à Essling, Lobau, Wagram, Borodino et Waterloo.

- et le Médecin Major Jean-Baptiste Paul Victor Mabillat, Chevalier de la Légion d’Honneur – 2nd Empire, Algérie, Solferino, Guerre de 1870. Cérémonie en présence des Membres de la Légion d’honneur, la Mairie de Mehun sur Yèvre. Les Palmes de la Légion d’honneur seront remises sur ces deux sépultures
 »

 

19 Corrèze

 

21 Côte d'Or

Aignay-le-Duc (21510) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Nicolas Gallimardet, Lieutenant-colonel, Officier de la Légion d’honneur. Né le 21 décembre 1777 à Aignay-le-Duc (Côte d’Or), décédé le 17 décembre 1855. Inhumé dans le cimetière de cette commune.
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Aisey-sur-Seine (21400) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Claude Chalopin (1772-1861), capitaine-porte drapeau, Chevalier de la Légion d’honneur.
Réponse de la Mairie : « La commune a procédé à la sauvegarde de la sépulture de Claude Chalopin entre 2005 et 2008 et elle est sauvegardée ». Merci M. le Maire.
Le Président du Souvenir Napoléonien a informé le Président :
« Sachez que cette tombe a été entièrement restaurée grâce au concours de la municipalité et de la Délégation du S.N Bourgogne en 2009. Nous avions d’ailleurs organisé une cérémonie »

Nuits-Saint-Georges (21700) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture du général Jean-Jacques Basile de Gassendi (1748-1828), Grand-croix de la Légion d'Honneur  (Tombe entourée d’une grille en fer forgé).

Réponse de la Mairie
 : « Vous avez récemment appelé mon attention sur l’état de la sépulture de Jean Jacques Basilien de Gassendi qui se trouve dans le cimetière ancien de Nuits-Saint-Georges. La tombe de la famille Gassendi est en très mauvais état et dont aucun descendant (il n’y en a plus de proches) ne souhaite s’occuper. C’est pourquoi une participation de votre association serait particulièrement appréciée et permettrait d’envisager une remise en état qui, pour le moment semble un peu onéreuse ».
Merci M. le Maire.

 

23 CREUSE

 

 

24 Dordogne

Bergerac (Demande 2012 – réponse 2015)
- Intervention de l'A.C.M.N auprès de la mairie pour la sauvegarde la tombe du général Jean Boudet, né à  Bordeaux le 9 février 1769, mort en République tchèque le 14 septembre 1809, Grand officier de la Légion d'honneur.

Réponse de la Mairie
 : « En réponse à votre courrier qui a retenu toute mon attention, j’ai l’honneur de vous informer que la Ville de Bergerac n’a pas procédé, actuellement, à la sauvegarde de la sépulture du Général d’Empire Jean Boudet, inhumé dans le cimetière de Beauferrier. En effet, une sépulture appartient en toute propriété à son concessionnaire, puis à ses ayants droits, en conséquence dans le cas d’un projet de sauvegarde ce sont les seules personnes qui ont la possibilité de l’initier. S’ils ne le souhaitent pas, ou s’ils ne se sont plus manifestés d’une manière ou d’une autre depuis plusieurs années, pour que la Ville puisse entreprendre ces travaux, elle devra d’abord mener à son terme la procédure de reprise administrative de la sépulture dans son intégralité en suivant les règles édictées par le Code Générale des Collectivités Territoriales. Cette phase de réappropriation de la sépulture par l’administration est une condition nécessaire en droit, pour que la Ville de Bergerac puisse agir sur sa conservation. Ensuite selon les cas, la Ville étant propriétaire pourra soit effectuer des travaux, soit trouver un mécène pour les financer. Lors d’une éventuelle procédure de reprise administrative des concessions en état d’abandon, nous ne manquerons pas d’étudier, avec les différents partenaires, cette concession afin de déterminer l’intérêt patrimonial, architectural et historique de la sépulture en vue de définir les hypothétiques travaux ». Merci M. le Maire

Cénac-et-Saint-Julien (24250) (Demande 2013 – réponse 2015)
 Intervention de l'A.C.M.N auprès de la mairie pour la sauvegarde
 - de la sépulture de Pierre Papon-Compris, Officier de la Légion d'Honneur.

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire.

Monpazier (24540) (Demande 2013 – réponse 2015)
 Intervention de l'A.C.M.N auprès de la mairie pour la sauvegarde
 - de la sépulture de Pierre Dufaud, chasseur à pied de la Garde Impériale en 1805, chef de bataillon au 106e de Ligne en 1813.

Réponse de la Mairie
 : « Suite à votre courrier, nous vous confirmons que la Mairie entretient bien la sépulture de Pierre Dufaud, chasseur à pied de la Garde impériale en 1805, dans le cimetière ». Merci M. le Maire

Montagnac-la-Crempse (24140) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture d'Elie Reysset, soldat de l'Empereur. (Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire.

Thiviers (24800) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Pierre Audy, grognard de la Grande Armée, Chevalier de la Légion d'honneur par décret du 21 mars 1831 et médaillé de Sainte-Hélène. Engagé volontaire au 59e de Ligne (1807), il participe à la campagne de Pologne. Il passe dans la Gendarmerie à pied au 4e escadron en Espagne (1811) et sert dans la Péninsule jusqu’en 1813. Il est blessé d'un coup de baïonnette à la cuisse en 1810 au siège de Ciudad-Rodrigo, puis à la bataille de Bussaco, puis d’un balle au genou gauche le 7 mars 1814 à Craonne : « ICI REPOSE PIERRE AUDY / CHEVALIER DE LA LÉGION D’HONNEUR / MÉDAILLÉ DE SAINTE-HÉLÈNE / NÉ À MONTIGNAC LE 2[1 MAI 1789] / DÉCÉDÉ LE 21 JAN[VIER 1871]. » (Selon son dossier de la LH, il est né le 17 avril 1789 et décédé 13 ou le 23 janvier 1871)  (Stèle avec PC ovale abîmée, entourée d’une grille, concession n° 56, 3e allée à gauche de l’entrée, la 25e tombe. (Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire.

25 DOUBS

26 DRÔME

Lesches-en-Diois (26310) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de Jean-Louis Baumier, du 23e chasseurs, médaillé de Sainte-Hélène : « COMPAGNON DE GLOIRE DE NAPOLEON Ier DANS 11 CAMPAGNES »
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
Réponse de la Mairie : « Suite à votre courrier, je vous confirme que la sépulture est régulièrement entretenue par la Commune ». Merci M. le Maire.

 

27 EURE
Mesnil-Verclives (27440)
(Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Louis Pierre Edouard Bignon. Il naît à Guerbaville (de nos jours La Mailleraye-sur-Seine), le 3 juillet 1771 ; il s’engage en 1792 et devient le secrétaire d’un général. Remarqué par Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, il commence en 1797 une carrière au ministère des Affaires étrangères. Durant l’occupation de la Prusse, de 1806 à 1808, il occupe les fonctions de commissaire impérial auprès des autorités locales. En 1809, il est nommé administrateur général de l’Autriche avant d’être envoyé en Pologne l’année suivante comme chargé d’affaires. Un titre de baron de l’Empire vient y récompenser son travail. Durant les Cent-Jours, l’Empereur le nomme sous-secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères. Après Waterloo, Louis Bignon devient ministre à part entière du gouvernement provisoire. A ce titre, il est amené à signer avec les Alliés la convention du 3 juillet 1815 qui ouvre Paris aux forces étrangères. Peu après, Bignon quitte le gouvernement et se retire provisoirement de la vie politique. Réélu député en 1817, Bignon s’affirme comme un opposant résolu de la Restauration. Membre de l’Académie des sciences morales et politiques depuis 1832, Pair de France depuis 1837, Louis Pierre Edouard Bignon meurt à Paris le 6 janvier 1841. Il repose à Mesnil-Verclives.
Réponse de la Mairie : « Nous avons bien reçu votre correspondance du 17 février 2015.
Sur le fond, je tiens à vous assurer que le monument funéraire de Louis Pierre Edouard Bignon est régulièrement entretenu par la municipalité. En plus de son passé proche de Napoléon, le Baron Bignon a été le maire et le  bienfaiteur de la commune. Celle-ci lui doit sa mairie, l’aménagement de l’église et la réimplantation du cimetière. Il est donc tout à fait légitime que sa sépulture soit entretenue. La pelouse est tondue et la haie est taillée. Un cadenas a été posé sur l’entrée de la chapelle funéraire pour éviter les actes de vandalismes. On peut certes imaginer repeindre la grille, ce qui n’a pas été fait depuis quelques années ».
Merci M. le Maire.


28 EURE-et-LOIR

Civry (28200) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de François-Charles Bougrain. Soldat de la Révolution et de l’Empire, médaillé de Sainte-Hélène : « SOLDAT A 18 ANS (1793) / IL PARCOURUT L’EUROPE / EN VAINQUEUR ET REVINT / COUVERT DE BLESSURES / SE FIXER AU MILIEU / DE SES CONCITOYENS ». (Chapiteau en pierre).
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
Réponse de la Mairie
 : « Suite à votre courrier, je vous confirme que nous sauvegardons cette tombe dans notre cimetière ». Merci M. le Maire.
 

30 Gard

Saint-Martin-de-Valgalgues (30520) (Demande 2014 – réponse 2015)

Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Jean-Jacques-Antoine-Eusèbe Sugier. Soldat.  « SUGIER 1790-1870 ». Sont gravées : la Croix de la Légion d’Honneur et la médaille de Sainte-Hélène. (A partir du monument aux morts prendre l’allée centrale jusqu’au dernier cyprès, puis à droite, 2e monument sur la gauche).
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
Réponse de la Mairie
 : « J’ai bien reçu votre courrier en date du 11 juin dernier dans lequel vous demandez des informations concernant la sépulture de Jean-Jacques Antoine-Eusèbe Sugier, au titre des Monuments Napoléoniens. J’ai le plaisir de vous annoncer que le caveau est en excellent état de conservation et qu’il est entretenu par l’association du Souvenir Français ». Merci M. le Maire.

 

31 Haute-Garonne
Villemur-sur-Tarn (31340)
(Demande 2013 – réponse 2015)
 Intervention de l'ACMN auprès de la mairie pour la sauvegarde
 - de la sépulture de Jean-Louis Cailhassou (1770-1861), colonel du 132e de ligne, Maire de Toulouse, commandeur de la Légion d'Honneur, Médaillé de Sainte-Hélène
.
Réponse de la Mairie
 : « Comme suite à votre courrier, je vous informe que le caveau du colonel Cailhassou a été nettoyé et entretenu, comme chaque année ». Merci M. le Maire.

 

 

 

32 GERS

33 Gironde

Daignac (33420) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture Jean Barthélémy Claude Toussaint Darmagnac (1766-1855), général de division
La Mairie a répondu que la tombe appartenait à quelqu'un qui « réalise régulièrement des travaux de restauration ».
Le 09 décembre 2015, Monsieur Vincent D’Armagnac informe le Président de la complète rénovation du tombeau du général vicomte Toussaint D’Armagnac (son nom est sur le pilier ouest de l’Arc de Triomphe) à Daignac en Gironde. Restauration de la tombe initiative privée.
 

35 ILLE-ET-VILAINE
Saint Malo (35418) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'ACMN auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Cyprien Joseph Raffron de Val, Commandeur de la Légion d'Honneur.

Réponse de la Mairie
 : « J’ai bien reçu votre courrier en date du 26 janvier 2015 dernier, au terme duquel vous demandez des renseignements sur la sépulture de Cyprien Joseph Raffron de Val qui est référencé monument Napoléonien. En réponse, j’ai le plaisir de vous informer que le monument est toujours existant. Il est situé au cimetière de Rocabey dans la section 2 Sud au n° 59. Vous souhaitez un descriptif de la sépulture pour connaître son état physique. Voici les éléments recueillis : il manque un boulet de canon qui sert de décoration, la partie supérieure est remplie d’eau qui s’écoule par terre, les inscriptions sont très lisibles, les quatre coins de la semelle commencent à s’enfoncer dans le sol. Des inserts métalliques sont visibles sur la partie supérieure du couvercle (il s’agissait peut-être d’un entourage de type grille, cette partie n’est plus existante). Le monument est en granit orné de marbre blanc ». Merci M. le Maire.

 

36 Indre

Saint-Maur (36250)
En collaboration avec  la Délégation Berry – Val de Loire
du Souvenir Napoléonien et sur la demande du Souvenir Français participation de l’A.C.M.N à la restauration de la sépulture de Sébastien Ruby, Général de Brigade et Commandant de la Légion d’Honneur.
Sébastien Ruby est né le 25 mars 1755 à Villedieu-sur-Indre. Il entre au service comme soldat au régiment de la Reine en garnison dans le Nord de la France, le 3 février 1775 ; caporal le 1er avril 1780 ; sergent le 2 juin 1781 ; sergent-major le 4 juin 1785. Le 26 octobre 1791, il est nommé capitaine au 1er bataillon de volontaires de l’Indre, et le 19 janvier 1792, il passe adjudant-major. Le 1er novembre 1793, il prend le commandement de son bataillon, puis, de la 54e demi-brigade d’infanterie le 7 avril 1794. Il est nommé chef de brigade provisoire sur le champ de bataille de Friedberg le 24 août 1796, et il est confirmé dans son grade le 1er septembre suivant, au 89e régiment d’infanterie de ligne. Il est promu général de brigade le 23 mars 1798, et il conserve le commandement de son régiment jusqu’au 4 octobre 1798, date de son affectation à l’état-major général de l’Armée du Danube. Le 2 décembre 1799, il sert dans la 9e division militaire, comme commandant du département de l’Ardèche. Le 29 juillet 1802, il commande le département de la Dordogne, puis le 23 septembre suivant, celui de l’Indre. Il est fait Chevalier de la Légion d’honneur le 11 décembre 1803, et Commandeur de la Légion d’honneur le 14 juin 1804. Le 22 septembre 1806, il est affecté à l’Armée du Nord, dans le Corps d’Armée du maréchal Mortier. Le 1er avril 1807, il prend le commandement de la 3e brigade de la 2e division d’infanterie du 8e corps de la Grande Armée. Le 1er décembre 1807, il est muté au corps d’observation de l’Armée des Côtes de l’Océan, et il est admis à la retraite le 19 octobre 1808. Il meurt le 1er mars 1809 à Châteauroux. Il repose au cimetière de Saint-Maur.

 

37 INDRE-ET-LOIRE

Azay-sur-Cher (37270)

Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe d’Athanase-Louis-Marie Clément de Ris. Entré au 16e dragons en 1801, il fait avec ce régiment les Campagnes d’Austerlitz, de Prusse et de Pologne. Capitaine en 1808, il devient aide de camp du maréchal Lefebvre et sert en Allemagne. Il entre aux dragons de la Garde et sert en Russie. Nommé chef d’escadron en 1813, puis colonel en 1814, il sert à Strasbourg en 1815. Il est créé Chevalier de l’Empire en 1808. (Sépulture de famille située mur face de l’entrée, inscription peu lisibles). (Demande de Pat Bran)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire !

Tours (37926) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture
de Pierre-François Tellier (1785-1855), baron de Blanriez
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
Réponse de la Mairie
 : « Je fais suite à votre demande d’information concernant la conservation de la sépulture de Pierre-François Tellier, située au carré 18, cadastre 24, du cimetière de Tours La Salle. A ce titre, je vous confirme l’intérêt pour la ville d’une conservation de cette sépulture, notamment pour son aspect historique et architectural qu’elle présente ». Merci M. le Maire.

 

38 Isère
 

 

39 JURA
Suite à une demande privée : plaque Général Michel à Pointre
David Pelletier, Délégué auprès du Président a contacté les autorités pour remédier à ce problème.  Il a contacté M. Saget Henri, Membre du Souvenir Français (Emmanuel Saget étant le Maire). Il a informé le Président que les thuyas placés près de la plaque en façade de la Mairie avaient été enlevés. La plaque devrait être prochainement nettoyée dans l’attente d’un prochain devis.

 

 

40 LANDES

 

41 Loire et Cher

42 LOIRE


44 LOIRE-ATLANTIQUE

Nantes (44000)
Sur la demande de la Délégation Pays de Loire du Souvenir Napoléonien, Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de l’épouse du général Cambronne, Mary Osburn.

Réponse de la Mairie
 : « Je me permets de rappeler notre échange téléphonique récent dans lequel nous avions bien convenu que la Ville n’interviendrait pas dans la restauration. La Ville autorise seulement l’accès au cimetière afin que l’Association pour la Conservation des Monuments Napoléoniens réalise la restauration ». Merci M. le Maire.
Le Président a pris contact avec l’Association Cours Cambronne
Le 17 mars 2015, M. Alain Marcelon, Secrétaire Général de l’Association Cours Cambronne informait le Président :
« Le devis devrait vous parvenir sous 8 à 10 jours. J’ai demandé de chiffrer séparément :

- Le nettoyage et la peinture des lettres gravées
- Le redressement du monument, qui demande son démontage complet, de couler une dalle puis de remonter l’ensemble
 »
L’A.C.M.N et l’Association Promenade du Cours Cambronne ont collaboré à la restauration de la sépulture.
La sépulture de Mary Osburn a été restaurée par l’A.C.M.N.  Pose de la plaque par l’Association Promenade du Cours Cambronne.
Inauguration par le Président de l’A.C.M.N le 19 mai 2015 dans le cadre des Journées Cambronne à Nantes.

45 LOIRET

 

46 Lot

 

49 Maine-et-Loire

Angers (49000)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de Louis-Julien-François Boullet (1773-1853)
Capitaine de gendarmerie, titulaire d’un sabre d’honneur le 5 nivôse an IX, chevalier de l’Empire en 1809. (Colonne, carré 28, rang 1 Nord, tombe 26).
- de la tombe du soldat de l’Empire Allard. Capitaine. Entré au régiment des Fusiliers de la Garde impériale (1807), il sert lors des campagnes de Prusse, Pologne (1807), Espagne (1808), sergent au 3e Tirailleurs en Autriche (1809), Espagne (1810-1812) et celles de 1813-1814 dans la Grande Armée. Il était capitaine adjudant major au 6e régiment de Tirailleurs de la Jeune Garde impériale en 1814 : « ICI REPOSE / UN SOLDAT DE L'EMPIRE / NÉ EN 1787 / MORT EN 1856. » (Stèle entourée d’une grille, rang 1, emplacement 39. Sépulture rénovée en 2011).
(Demande du Souvenir Français d’Angers)

Réponse de la Mairie
 : « C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai pris connaissance de votre courrier du 28 janvier dernier, relatif à deux tombes du cimetière de l’Est à Angers. Comme vous avez pu le constater sur les photographies que vous nous adressez, ces deux tombes sont en bon état de solidité et d’entretien. La tombe Boullet, n ° 14328, est une concession à perpétuité qui appartient à la famille. La tombe Allard, n ° 50659, a fait l’objet d’une inscription à l’inventaire supplémentaire des objets et monuments historiques par arrêté du Préfet en date du 25 novembre 2010. A ce titre, elle est protégée ».
Merci et bravo M. le Maire !

Briollay (49125)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Louis-Pierre Gentilhomme
, sergent : « CI-GÎT / GENTILHOMME LOUIS-PIERRE / CHEVALIER DE LA LÉGION D’HONNEUR / DÉCÉDÉ LE 25 AVRIL 1856 À L’ÂGE DE 81 ANS / EX-SERGENT SAPEUR AU 21e D’INFANTERIE DE LIGNE / A PRIS PART À TOUTES LES CAMPAGNES DE 1793 À 1814 / A COMBATTU À FLEURUS, ARCOLE, RIVOLI, LE CAIRE / ALEXANDRIE, LES PYRAMIDES, MARENGO, ULM, AUSTERLITZ, / EYLAU, FRIEDLAND, WAGRAM, LODI, LEIPSIK, LA MOSCOWA / LA BÉRÉSINA, LA FERTÉ-S-AUBE, MONTEREAU ETC. / BLESSÉ LE 1er 7BRE 1794 À LA BATAILLE DE LUXEMBOURG / BLESSÉ LE 26 XBRE [1806]À FULTOISK [PULTUSK]/ BLESSÉ LE 3 JUIN 1809 À PRESBOURG / PRISONNIER DE GUERRE DU 26 AVRIL 1799 AU 13 JUILLET 1800 / RENTRÉ DANS SES FOYERS LE 6 SEPTEMBRE 1814 / RAYÉ DES CADRES DE L’ARMÉE LE 31 MARS 1815. » (Les inscriptions du monument sont contradictoires. Stèle avec ornements militaires). (Demande du Souvenir Français d’Angers)
Réponse de la Mairie
 : « Suite à votre courrier en date du 28 janvier 2015, je vous confirme que, dans le cimetière communal, existe bien la tombe du Sapeur Gentilhomme. Elle fait partie du patrimoine historique de notre Commune et la Municipalité a fermement l’intention de la garder dans le meilleur état possible ».
Merci et bravo M. le Maire.

Huillé (49430)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture d’Henry Godefroy Raymond Baron de Mareuil de Villebois, sergent major aux Zouaves Pontificaux. Blessé au combat de Paray le 2 décembre. Mort de ses blessures le 28 décembre 1870 à Janville (Eure-et-Loir) à l’âge de 39 ans.
(Demande du Souvenir Français d’Angers)

Saint Florent le Vieil (49410)
Le 22 octobre 2015, le Souvenir Français d’Angers informe le Président :
« On me signale une chapelle à Saint Florent le Vieil : restaurée il y a deux ans – Monument classée. Sépulture de Cesbron de la Guérinière, mort à la Bataille de Leipzig en 1813 »

Varrains (49400) (Demande 2012 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de François Bontemps, baron d'Abaumont (1743-1811), commandant de la Légion d'honneur, né et mort à Saumur. Il fut solennellement inhumé au cimetière de Varrains, où la commune, en souvenir de ses exploits militaires et de sa générosité pour les pauvres de la commune, fit édifier une pyramide de pierre qui se trouve encore au cimetière.

Réponse de la Mairie 
: « En réponse à la copie de votre courrier du 24 septembre 2012 que vous avez bien voulu nous renvoyer, j’ai le plaisir de vous informer que la tombe de François Bontemps, baron d’Abaumont est sauvegardée et entretenue par les descendants ».
Merci M. le Maire

50 Manche

Cherbourg-Octeville (50100)
M. David Pelletier, Délégué auprès du Président, nous signale la restauration de la statue équestre de l’Empereur Napoléon
inaugurée le 8 août 1858 par l’Empereur Napoléon III et l’Impératrice Eugénie. Elle est l’œuvre du sculpteur local Armand Le Véel. Pour la première fois depuis 157 ans, la statue de Napoléon a été démontée le 7 octobre pour être restaurée à Périgueux. Cette statue équestre de 8,5 tonnes était criblée de 42 impacts impacts de la 2e G.M.. Un autre cheval, fabriqué par un artiste travaillant au Centre des Monuments Nationaux, prendra sa place en attendant le retour de l’Empereur. La statue de l'Empereur a retrouvé sa place habituelle le 13 janvier 2016.

Lapenty (50600)
Le 05 novembre 2015, le Délégué Normandie du Souvenir Napoléonien informait le Président :
« Le 15 novembre 2015, cérémonie commémorative à la mémoire du Général Jacques Lecapitaine. Né à la Chubriais en cette commune et mort au combat le 16 juin 1815 en Belgique. Une plaque sera placée au Monument aux Morts en souvenir de son épopée.

En présence de M. Le Maire de Lapenty et M. Louis Amelant, Président de l’A.N.C – A.F.N – Soldats de France
 »

Teurthéville-Hague (50690) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde :
- de la tombe de Pierre-François Chauvin. Il sert à Saint-Domingue (an X et XI), comme sous-lieutenant. Lieutenant en 1806, il est blessé à Wagram. Nommé capitaine le 26 juillet 1809, il sert en Espagne de 1810 à 1812 : « A LA MÉMOIRE / DE M. CHAUVIN / PIERRE-FRANCOIS CAPITAINE / D’INFANTERIE EN RETRAITE / CHEVALIER DE LA LÉGION D’HONNEUR DECEDE / LE 24 MAI 1858 À L’AGE DE 84 ANS ». (obélisque sur un socle, surmonté d'une urne)
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
La Mairie nous fait savoir que la tombe est sauvegardée. Merci M. le Maire.

 

51 MARNE

Châlons-en-Champagne (51000)
Cimetière de l’Ouest, boulevard Léon Blum

Participation de l’A.C.M.N avec le Souvenir Français pour la pose d’une plaque, au cimetière de l’Ouest de Châlons-en-Champagne, à la mémoire d’Henry Adrien, blessé à Malakoff et mort à Constantinople lors de la campagne de Crimée sous le Second Empire et à celle de son père le capitaine François Alpin Adrien, capitaine d’infanterie au 6ème de Ligne, vétéran des guerres du Premier Empire, pensionné après 31 années de service dont 13 en campagne, chevalier de la Légion d’honneur et médaillé de Sainte-Hélène, né à Châlons le 5 mars 1789 et décédé dans cette ville en 1870.  (Demande de notre membre Christian Michel)
Le 25 mars 2015, M. Christian Michel, Délégué du Souvenir Français, nous informe de la pose de la plaque Adrien au cimetière de l’Ouest de Châlons-en-Champagne.
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde : (Demande 2014 – réponse 2015)
- de la tombe d’Emile Herbillon, sert en 1813 dans les fusiliers-chasseurs de la Garde Impériale, fait les campagnes de France et de Belgique comme sous-lieutenant au 108e de ligne, médaillé de Sainte-Hélène : « ICI REPOSE / LE GENERAL  / DE DIVISION HERBILLON (EMILE) / SENATEUR / GRAND-CROIX DE L’ORDRE IMPERIAL DE LA LEGION D’HONNEUR / DE L’ORDRE PONTIFICAL DE St-GREGOIRE LE GRAND / DE L’ORDRE DES SAINTS MAURICE ET LAZARE DE SARDAIGNE / COMMANDEUR DE L’ORDRE BRITANNIQUE DU BAIN / DE L’ORDRE TURC DU MEDJIDIE / MEDAILLE DE CRIMEE, D’Italie ET DE Ste-HELENE / NE LE 23 MARS 1794 / DECEDE LE 24 AVRIL 1866 » (Ornements militaires, 2e rangée, 7e tombe).
- de la tombe de Jean-Dieudonné Lion, né le 28 octobre 1771 à Morialmé en Belgique - à l'époque Pays-Bas autrichiens - général de cavalerie, sert à Iéna, Eylau, Essling ; colonel major des chasseurs à cheval de la Garde Impériale, sert en Russie, Saxe et France (13e rangée, 3e tombe)
- de la tombe de Pierre-Nicolas Martelet, colonel d’État-major, sert en Autriche et à Naples ; adjudant-commandant en 1813, blessé à Hanau : « VALMY / AUSTERLITZ / HANAU »  (Blocs de pierres avec ornements militaires, 14e rangée, 6e tombe)
- de la tombe de Maurice Saint-Rémy, général, chevalier de l’Empire en 1809, sert en Espagne, Portugal et Russie : « GRENADIER VOLONTAIRE A VALMY / MARECHAL DE CAMP A MONTEREAU / COMMANDEUR DE LA LEGION D’HONNEUR » (Stèle, 5e rangée, 6e tombe) (Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)

Réponse de la Mairie : « J’ai bien reçu votre lettre du 4 juillet 2014 relative à la conservation et la restauration des monuments napoléoniens situés sur notre Commune. Je vous précise que l’entretien de trois des quatre sépultures concernées est à la charge des familles. Ces monuments ne nécessitent pas d’intervention particulière. Il s’agit des sépultures d’Emile Herbillon, Pierre-Nicolas Martelet et Maurice Saint-Rémy. L’entretien du monument de Jean-Dieudonné Lion est bien à la charge de la ville de Châlons-en-Champagne. Je vous informe qu’il ne nécessite aucune restauration majeure, hormis la reprise du socle qui est actuellement à l’étude ». Merci M. le Maire
Le 25 mars 2015, M. Christian Michel, Délégué du Souvenir Français, nous informe de la restauration du monument funéraire des généraux comtes Jean-Dieudonné et Eugène Lion au cimetière de l’Ouest de Châlons-en-Champagne.

Gourgançon (51230) (Demande 2014 – réponse 2015) :
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Louis Lepage. Il sert en Helvétie et en Italie. Blessé à Zurich, il sert au 102e de ligne. Nommé lieutenant en 1813, il est blessé à l’affaire de Neustadt. Retraité capitaine. (La Légion d’Honneur et la Croix de Saint-Louis sont représentées sur la stèle)
- de la sépulture d’Étienne Mathellier. Il sert en Vendée, en Italie, en Suisse, en Dalmatie (1806), Allemagne (1809). En 1813, lieutenant au 5e de ligne. Il est blessé à Dresde le 5 octobre 1813. Retraité capitaine. (Demande de Bruno Ballery, Délégué Régional)
La Mairie nous fait savoir que les sépultures sont sauvegardées. Merci M. le Maire

Neuvy (51310)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde :
- de la sépulture de Louis-Alexandre-Marie Valon du Boucheron d’Ambrugeac.
Emigré en 1792, rallié à l’Empire, il est chef de bataillon au 96e de ligne (1810) et sert en Espagne (1810 – 1811). Major en second, il commande la 2e demi-brigade d’infanterie et se bat en Russie. Major du 69e de ligne puis colonel du 100e de ligne (1813), il combat en Saxe et en France. Inscriptions illisibles. (Dalle au milieu du cimetière à droite de la sépulture de la famille Valon du Boucheron d’Ambrugeac). (Demande de Bruno Ballery, Délégué Régional)
Réponse de la Mairie : « Suite à votre courrier en date du 15 avril, le monument est toujours en place et en l’état ».

 

52 Haute-Marne

Rouvroy-sur-Marne (52300)
Le 13 novembre 2015, Monsieur
David Pelletier, Délégué auprès du Président, nous signale la restauration de la sépulture de  Jean Froissy ou Foissy, capitaine au 43e régiment de Ligne. Cet officier est cité dans le livre de Lionel Fontaine, "Grognards de Haute-Marne", sous le nom de Foissy et dans le Guide Napoléon, sous le nom Froissy. Cette dernière orthographe se retrouve dans la banque de données des médaillés de Ste-Hélène. La tombe a été nettoyée en 2014 à la suite de votre intervention. Restauration suite à une initiative privée.
Cimetière communal, sépulture de Jean Foissy, conscrit de l’an VIII, entré au 43e de Ligne, caporal (an XI), caporal-fourrier puis sergent (1806), sergent-major (1808), capitaine au 43e de Ligne : « ICI / REPOSE MR / FROISSY / CAPITAINE / EN RETRAITE / CHEVALIER DE / L’ORDRE IMPÉRIAL / DE LA LÉGION D’HONNEUR / NÉ L’AN 1779 / DÉCÉDÉ À ROUVROY / LE 28 9BRE 1867 / DE PROFUNDIS. »  (Obélisque surmonté d’une croix, orné de la croix de la Légion d’honneur, à droite en entrant).  Sa sépulture est à droite en entrant dans le cimetière.

Sommancourt (52130)
Le 13 novembre 2015, Monsieur David Pelletier, Délégué auprès du Président informe le Président :

« Francis Talmétier, de Wassy, m’a signalé que la sépulture de Charles Frédéric Gardel, capitaine d’Infanterie, natif de Sommancourt (52) mais inhumé à Wassy et cité dans ma brochure, avait été supprimée vers 1980 en même temps que plusieurs concessions anciennes, mais qu’il avait récupéré la pierre tombale sur laquelle il est inscrit :

"ICI REPOSENT CHARLES FRÉDÉRIC GARDEL CAPITAINE EN RETRAITE CHEVALIER DE LA LÉGION D’HONNEUR NÉ A SOMMANCOURT LE 5 MAI 1772 DÉCÉDÉ A WASSY LE 1ER JUIN 1840 ET DAME MARIE THERESE ROMAIN SON EPOUSE NÉE A WASSY LE 17 JANVIER 1784 DÉCÉDÉE LE 19 MARS 1873"
La pierre tombale est ornée d’un « N » entouré de lauriers avec une croix de la Légion d’honneur
 »
 

 

53 Mayenne

54 Meurthe-et-Moselle

Laneuvelotte (54280)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde :
- de la sépulture de Jean Baptiste Rémy Deranton, décédé à Nancy le 22 juin 1848. Soldat de la République et de l’Empire qui a pris part aux mémorables batailles de Marengo, Austerlitz. (Demande des Vosges Napoléoniennes).
Le 26 août 2015, l’association les Vosges Napoléoniennes informait le Président :
« Au cours d’une manifestation culturelle, j’ai rencontré plusieurs membres du foyer rural, Association ayant son siège dans cette commune et épris d’histoire locale. Ils m’ont précisé que les relations avec Monsieur le Maire étaient difficiles sur le plan de la conservation des éléments du patrimoine. Ils agissent avec toute la détermination possible afin de protéger ceux-ci et, en particulier, la sépulture objet de votre courrier du 10 janvier précédent à M. le Maire. Afin de ne pas compliquer leur tâche, nous sommes convenus de les laisser agir. En tout état de cause, je vous suggère de ne plus intervenir auprès de la Mairie, sachant que je reste en veille et vous tiendrai informé des suites »

Nancy (54035)
Les Vosges Napoléoniennes nous informent de la restauration et de la pose d’une plaque de marbre sur la sépulture du général Drouot. Bravo et Merci M. le Maire

55 MEUSE

 

Stainville (55500) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Charles Laurent. Entré au service en 1807, caporal, (1812), sergent au 8e régiment d’artillerie à pied (1813), il a participé aux batailles de Wagram et de Waterloo. Dans un médaillon on lit encore : « CHARLES LAURENT / SOUS-OFFICIER D’ARTILLERIE / EN RETRAITE CHEVALIER / DE LA LEGION D’HONNEUR / 1784-1865 ». (Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée et envisage une collaboration avec l’ACMN pour la restauration de la sépulture. Merci M. le Maire

Le 21 juillet 2015, la Mairie de Stainville informe le Président :
« Comme vous le savez, la tombe d’un soldat napoléonien sise dans le cimetière communal mérite des travaux d’entretien et de mise en valeur. Conscient du devoir de mémoire qui lui incombe, le conseil municipal a donné son accord de principe pour la mise en œuvre de travaux sur ce monument, me chargeant de rechercher des partenaires financiers afin d’élaborer un plan de financement de cette opération. C’est dans cette optique que je me permets de vous adresser les devis de restauration de cette tombe et de solliciter votre accompagnement financier »

Saint-Mihiel (55300)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde :
- de la sépulture de François-Alexandre Grosjean, colonel du 3e chasseurs (1805-1806).
(Obélisque avec ornements militaires à la base).
- de la sépulture de François Moinet, capitaine en retraite, médaillé de Sainte-Hélène. Parmi l’épitaphe : « CAMPAGNES / 1797, 1798, ITALIE, CORSE / 1799, 1800, MALTE / 1808 -9 – 10 – 11 – 12 – 13 – 14 / AUX ARMEES D’ESPAGNE / DU PORTUGAL ET DES PYRENEES / 1815 FRANCE (AU HAVRE) / 1831 – 32 – 33 – 34 ET 36 / AFRIQUE ».
(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)
La Mairie nous informe que les sépultures sont sauvegardées. Merci M. le Maire !
- de la tombe de Jean-Baptiste-Félix-Auguste Sauce. Fils de l’épicier qui participa à l’arrestation du roi Louis XVI et de sa famille. Il était en 1811 capitaine au 6e voltigeurs de la Garde Impériale. (Stèle avec de nombreux attributs militaires : Légion d’honneur, tambour, sabre, drapeaux, boulets).

(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

La Mairie nous informe que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

56 MORBIHAN
Brech (56400)
(Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde :
- de la sépulture de Thomas Jean-Marie de Couëdec de Kergoaler, capitaine de vaisseau, chevalier de Saint-Louis.
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée et a été restaurée.
Merci et bravo M. le Maire!

 


57 MOSELLE


58 NIÈVRE

 

59 NORD
 

Escaudain (59124)
Intervention de l'ACMN auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture d’Idelphonse-Nicolas-Joseph Tréca. Entré comme vélite dans la Garde Impériale (1806). Il sert au 7e cuirassiers comme sous-lieutenant, puis sert au 1er régiment provisoire de grosse cavalerie devenu 13e cuirassiers (1808), lieutenant au 7e cuirassiers (1812), capitaine (1813). Il a servi en Espagne (1808-1811), blessé à Barcelone (1808-1809), blessé à la Bérézina, il est en Saxe, de nouveau blessé à Waterloo. Inscription illisible.
(Derrière le monument aux morts, accolé à l’église)
(Demande de notre membre Alain Chappet)
La Mairie nous informe que la sépulture est sauvegardée. Sa plaque commémorative accolée à l’église ainsi que l’église sont en cours de restauration. Merci M. le Maire

 

60 OISE

Chaumont-en-Vexin (60240) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde

- de la sépulture de Nicolas-Louis Hervieu, Grognard de la Grande Armée
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Parnes (60240) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'ACMN auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture du général Rémond.

(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

Réponse de la Mairie
 : « Suite à votre relance – du 22 janvier 2015 – de courrier en date du 05 juin 2013, il n’est pas nécessaire d’entretien de votre part concernant la sépulture du général Rémond. En effet, ses descendants s’en chargent ». Merci M. le Maire

 

62 PAS-DE-CALAIS
Arras (62000)
(Demande 2013 – réponse 2015)
Sauvegarde et restauration de la sépulture du général Girard dit Vieux : collaboration entre la Communauté Urbaine d'Arras et l'A.C.M.N avec le soutien de l'Académie Napoléon, après réunion de travail avec le chef de Cabinet de la C.U.A.  La Mairie d'Arras autorise la restauration de la sépulture du général Girard. Nouvelle réunion de travail avec le chef de cabinet et l'ACMN en septembre 2014.
Le 15 décembre 2014, le Président de la Communauté Urbaine d’Arras informait le Président :
« Par correspondance du 30 avril 2013, vous m’avez fait part de  votre intérêt pour la restauration de la sépulture du Général Girard située sur le bastion du roi de la Citadelle d’Arras. Vous avez récemment confirmé votre volonté et votre capacité financière à réaliser ces travaux de restauration. C’est bien évidemment avec plaisir que j’autorise l’Association pour la Conservation des Monuments Napoléoniens à entreprendre d’une part, les démarches administratives nécessaires auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord-Pas-de-Calais pour obtenir les autorisations de travaux, et d’autre part la restauration de cette sépulture. Je vous confirme également que nous assurerons bien entendu une gestion et un entretien durable des abords de ce monuments après restauration ».
Le 24 avril 2015, l’ACMN et la Fondation du Patrimoine du Nord-Pas-de-Calais vont collaborer pour la restauration de la sépulture du Général Girard. Le Président a pris contact avec la Fondation du Patrimoine Délégation du Nord-Pas-de-Calais : collaboration et signature d’une souscription pour la restauration de la sépulture du Général Girard.

Boulogne-sur-Mer – Wimille (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'ACMN auprès de la mairie pour le nettoyage de la colonne Napoléon (Demande de M. Joveniaux)
Réponse de la Mairie : « Je viens de prendre connaissance de votre lettre de relance ci-dessus référencée relative à la sauvegarde de la Colonne Napoléon. Je tiens à vous faire savoir que ce monument historique, propriété de l’Etat, est situé sur le territoire de la commune de Wimille, et non de Boulogne-sur-Mer. Par ailleurs, je suis en mesure de vous préciser que la Communauté d’Agglomération de Boulonnais et le Conseil Général ont participé au projet de mise en lumière de la colonne de la Grande Armée qui sera effectif courant mars ».
Merci M. le Maire.
Le 09 avril 2015, illumination de la Colonne de la Grande Armée à Boulogne sur Mer.
Présence du Président de l'ACMN sur invitation de M. Le Maire.

Hesdin (62140)

Le 15 juillet 2015, M. Gérard Lozinguez, Adjoint à la Mairie d’Hesdin, informait le Président :
« Louis-Joseph Brassart est né à Hesdin en 1784. Il était fils de marchand. Il s’enrôla dans la Grande Armée et devint sergent des Grenadiers à pied de la Garde Impériale. Il participa aux Campagnes en Saxe en 1813 et de France en 1814. Fidèle Grognard de l’Empereur en exil à l’île d’Elbe, il est à ses côtés à son retour en France pendant les Cent Jours. Il est fait prisonnier à Waterloo. Le père Brassart est nommé Chevalier de la Légion d’honneur par décret Impérial du 27 février 1815. Valeureux soldat de la Vieille Garde, il revient à Hesdin terminer sa vie dans l’ancien corps de garde de la Porte d’Arras ou Vieille Porte. 
Il fut le dernier gardien avant la disparition des remparts de la cité de Charles Quint.  Il y mourut en 1854. Aujourd’hui, nous venons d’avoir l’avis favorable de la sous-préfecture pour la restauration : le chantier d’insertion entame les travaux le 08 septembre : le bois de chêne pour la charpente sèche : le Lycée de Lumbres est très intéressé de participer à sa fabrication comme le Lycée Jacques le Caron pour la porte d’entrée, dite porte à lucet. Mon document pour le public, indispensable dans le cadre d’un mécénat populaire par la Fondation du Patrimoine, est prêt, j’attends le feu vert pour la diffusion de celui-ci. J’ai créé une association Les Amis de la Maison du Père Brassart pour aider à la restauration et faire revivre cette Maison et ses locataires célèbres, dont le Père Brassart »

Collaboration de l’ACMN avec la Mairie de Hesdin. Participation de l’ACMN à la restauration de la maison du Père Brassart.

63 Puy-de-Dôme
 

Aubiat (63260) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'ACMN auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture du général Nicolas Beker.
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire


64
Pyrénées- atlantiques

Lescar (64238)  (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Jean-Louis Dourbie, capitaine. Soldat au 5e de ligne (1807), caporal et sergent (1809), sous-lieutenant puis lieutenant (1813). A servi en Dalmatie (1807-1809), en Italie (1809), en Catalogne (1810-1811), en Hollande et à Waterloo. (Face au portail de l’entrée du cimetière. L’allée est pavée de dalles funéraires. Parmi celles-ci il y en a deux dont les fragments ont été cimentés, celles du capitaine et de son épouse sont côte à côte au milieu de l’allée)
- de la sépulture de Philibert-Paul-Augustin Jacobi. Sous-lieutenant au 3e hussards (1806), lieutenant (1808), il sert au 6e chasseurs comme capitaine (1810) et chef d’escadron (1813). Participa aux campagnes de Prusse, Pologne, Autriche, Russie où il est blessé à la Moskowa puis à celle de Saxe : « … / BARON JACOBI / MARÉCHAL DE CAMP / COMMANDEUR DE LA LÉGION D’HONNEUR / ET DE L’ORDRE DE CHARLES III / CHEVALIER DE SAINT LOUIS / DE SAINT FERDINAND ET DE L’ÉPÉE DE SUÈDE / NÉ À STRASBOURG / LE 21 FÉVRIER 1789 / DÉCÉDÉ À PAU / LE 1ER FÉVRIER 1847 » (Imposant monument. Stèle cubique surmontée d’une colonne et d’une croix, au centre du cimetière).

(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

Réponse de la Mairie
 : « Concernant votre demande à propos de deux sépultures se trouvant sur notre commune, à savoir, la sépulture de Jean-Louis Dourbie et celle de Philibert-Paul-Augustin Jacobi : j’ai le regret de vous informer qu’aucune disposition particulière n’a été prise. Par ailleurs, il n’existe aucun acte de concession concernant des deux sépultures »


65 Hautes-Pyrénées
 

67 Bas-Rhin

68 Haut-Rhin

 

69 Rhône

 

 

71 SAÔNE-ET-LOIRE
Rully (71150) (
Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde de
- la sépulture de
Guillaume Boivin de Lamartinière (1745-1820), Général d'artillerie et Baron de l'Empire, Commandant de la Légion d'honneur.
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée.
Merci M. le Maire !

72 SARTHE
Chenay (72610)

Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la Mairie pour la sauvegarde de
-
la sépulture d’Auguste Louis de Boyville (1779 – 1854)
(Demande d’Yves Lemoisson)

 

75 Paris
PARIS 1er

En 2012 et 2013, l'ACMN était intervenue auprès du ministère de la Culture pour dénoncer le mauvais état de la colonne de la Grande Armée sur la place Vendôme à Paris. Nous avions alors eu la garantie que les travaux étaient prévus et allaient être réalisés à l'automne de 2014. Notre discrétion avait cependant été demandée.
Le 17 décembre 2015, la Directrice de la DRAC Île de France informe le Président que les travaux de restauration de la colonne de la Grande Armée sur la place Vendôme prendront fin à la mi-mars 2016.


PARIS 14e
Cimetière de Montparnasse

Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Jean-Pierre Barruel (1780-1838)
Chef des travaux chimiques de la faculté de Médecine de Paris. Chevalier de la Légion d’Honneur. (Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)

La Mairie nous informe que la sépulture n’existe plus depuis 1998.

Vous trouverez cependant ici des photos de cette tombe prises... en 2006 ! http://napoleon-monuments.eu/MONUMENTSENPERIL/7514Paris.htm

PARIS 16e
Cimetière d’Auteuil

Cimetière de Passy
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- des tombes Las Cases. Le comte Emmanuel de Las Cases quitta Sainte-Hélène en décembre 1816. Il vécut en exil en Allemagne jusqu’à son retour en France. Il est l’auteur du Mémorial de Sainte-Hélène, publié en 1823. Très infirme, il ne pourra participer à l’expédition des Cendres en 1840, et mourut deux ans plus tard en 1842, à l’âge de 66 ans. Son fils, lui aussi compagnon de captivité de Napoléon, et député en 1840, participa à cette expédition.
Le comte Las Cases est inhumé au cimetière de Passy, à Paris. Sa tombe est une émulation de celle de Napoléon à Sainte-Hélène, avec son grillage de fer et trois dalles de pierre recouvrant le caveau où il est inhumé avec d’autres membres de sa famille, dont son fils qui participa à l’expédition des Cendres en 1840. (Concession n° 109 -1832, cadastre 137, division 9e sud, ligne 3 sud). (Demande de M. Louis-Napoléon Bonaparte-Wyse)

Réponse de la Mairie 
: « Monsieur Claude Goasguen, Député de Paris et Maire du 16e arrondissement, a pris connaissance avec beaucoup d’attention de votre récent courrier par lequel vous sollicitez la sauvegarde de la sépulture de Las Cases inhumé au cimetière de Passy à Paris. Il vous en remercie et m’a chargé de vous répondre. Je tenais à vous préciser que la gestion des cimetières parisiens reste centralisée et ne dépend pas de la Mairie d’arrondissement. Toutefois, soucieuse de vous apporter la meilleure aide possible, c’est très volontiers que j’ai saisi le service des cimetières de la Ville de Paris de votre sollicitation ».
Merci M. le Maire

Le 26 juin 2015, M. Marc Faudot, Chef du Service des cimetières de la Mairie du

16e arrondissement, informait le Président :

« En réponse à votre transmission de la demande du Président pour la conservation des Monuments Napoléoniens, qui sollicite la sauvegarde de la sépulture du Comte de Las Cases, inhumé au cimetière de Passy, j’ai l’honneur de vous faire part des éléments suivants. Il s’agit d’une concession familiale encore active et entretenue. La dernière inhumation remonte à 2012. La sépulture est située sur un grand terrain entouré d’une grille et présentant un obélisque et trois dalles de marbre gravées d’inscriptions lisibles. L’ensemble présente un degré d’usure normal compte tenu de l’ancienneté de la concession qui a été aménagée en 1832. L’inscription mentionnant le Comte Emmanuel de Las Cases est bien lisible. Au regard de ces éléments, la sauvegarde de cette sépulture étant assurée par ses ayants droit, la Ville de Paris ne serait pas en droit d’engager une procédure de reprise de cette concession ».

PARIS 18e

Cimetière de Montmartre

Intervention de l'A.C.M.N  pour la sauvegarde (Demande 2012 – réponse 2015)
- de la sépulture de l'amiral Charles Baudin (1784-1854)  

Réponse de la Mairie
 : « Vous avez bien voulu appeler mon attention sur la sépulture dans laquelle repose l’amiral Charles BAUDIN afin que celle-ci soit placée en reprise par le cimetière compte tenu de son intérêt historique. Je vous informe que cette tombe est encore valide. Afin que le cimetière la reprenne, il conviendrait de constater son abandon. Or, je me suis rendu sur place et la sépulture ne présente pas un état d’abandon permettant la reprise ». Merci M. le Maire

Intervention de l'A.C.M.N  pour la sauvegarde
-
de la sépulture du général Jean-Baptiste Curto (1770-1835) (Demande 2012 – réponse 2015)
Réponse de la Mairie
 : « Vous avez bien voulu appeler mon attention sur la sépulture dans laquelle repose le général de cavalerie, baron d’Empire, Jean-Baptiste CURTO afin que celle-ci soit placée en reprise par le cimetière compte tenu de son intérêt historique. Comme je l’avais indiqué à M. Claude Gerbaud, je vous informe que j’ai donné comme instruction aux agents administratifs de placer cette tombe en reprise. La procédure étant assez longue (trois ans au minimum), je vous invite à reprendre contact avec nos services dès que la sépulture sera retombée dans le domaine public ». Merci M. le Maire
Le 24 juillet 2015, la Mairie nous informe que la tombe est sauvegardée et entretenue.

Intervention de l'A.C.M.N  pour la sauvegarde
- de la sépulture du général Dulong de Rosnay (1780-1828)
(Demande 2012 – réponse 2015)
Réponse de la Mairie
 : « Vous avez bien voulu appeler mon attention sur la sépulture dans laquelle repose le général Dulong de Rosnay afin que celle-ci soit restaurée compte tenu de son intérêt historique. Je vous informe que cette sépulture a été reprise par la Ville de Paris dans les années quatre-vingt. J’ai transmis votre demande à la conservatrice du patrimoine afin qu’elle étudie la possibilité de faire restaurer cette tombe ». Merci M. le Maire.
Le 24 juillet 2015, la Mairie nous informe que la tombe est sauvegardée et entretenue.

Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de la Comtesse Lasalle. Elle se trouve en seconde ligne, avenue Cordier, 21e division au cimetière de Montmartre. L’inscription de la stèle : «  JOSEPHINE JEANNE MARGUERITE COMTESSE DE LASALLE, NEE D’AIGUILLON, VEUVE DU BRAVE GENERAL LASALLE. NEE LE 25 DECEMBRE 1771, DECEDEE LE 8 FEVRIER 1850 »
(Demande Olivier Chauvelin et Dominique Timmermans)

Réponse de la Mairie
 : « Par courrier en date du 30 avril, vous avez bien voulu appeler mon attention sur la sépulture où se trouve inhumée la Comtesse Lasalle afin que celle-ci soit placée en reprise par le cimetière compte tenu de son intérêt historique. Cette procédure avait été engagée en 1979 et annulée suite à l’intervention d’un potentiel ayant-droit.  Cette sépulture, visiblement entretenue et ne présentant pas un état de détérioration avancée, ne nécessite nullement de déclencher à ce jour une nouvelle procédure de reprise ».
Merci M. le Maire

Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Simon Guillaume Brulé.
Né à Paris le 16 juillet 1769. Il remporta une carabine d’honneur à Marengo, ce qui lui valut d’être un des premiers Chevaliers de la Légion d’Honneur. On remarque d’ailleurs la belle gravure dans la chapelle, de la croix surmontée, d’une carabine et d’un sabre de cavalerie lourde. (29e division, Avenue de Montmorency) (Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)

Réponse de la Mairie : « Par courrier en date du 13 janvier, vous avez bien voulu appeler mon attention sur la sépulture où se trouve inhumé Simon Guillaume Brulé (1769-1832) afin que celle-ci soit placée en reprise par le cimetière compte tenu de son intérêt historique et de son état de détérioration. Cette sépulture a bien identifiée par le Service des cimetières dans l’inventaire des monuments à intérêt patrimonial de la division 29. Etant toujours une concession familiale, le monument est la propriété des ayants-droit potentiels de la concession. A ce jour, aucune intervention ne peut donc être initiée de la part de la Ville ou de toute entité partenaire. La chapelle ne montre pas de désordre structurel engageant la sécurité mais ses parements présentent un état d’usure et de desquamation très prononcé. Compte tenu de ces éléments, je vous informe que j’ai donné comme instruction aux agents administratifs de la conservation de placer cette tombe en reprise. La procédure étant assez longue (trois ans au minimum), aucun travail de sauvegarde et de consolidation ne pourra être envisagé avant ce délai. Je vous invite donc à reprendre contact avec nos services dès que la sépulture sera retombée dans le domaine public ». Merci M. le Maire. (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Laure Adélaïde Constance Permon, Duchesse d’Abrantès (1784-1838)
(Demande de Dominique Santini)

Réponse de la Mairie : « Vous avez bien voulu appeler mon attention sur le mauvais état de la concession perpétuelle n° 457 accordée en 1840 au bénéfice de Mme veuve Junot, duchesse d’Abrantès. J’ai l’honneur de vous faire savoir que cette sépulture a fait en 2009 l’objet d’une reconnaissance de droits à une descendante de Mme Junot par degré de filiation directe. Ladite ayant-droit est donc la seule personne habilitée pour sauvegarder et entretenir ce monument. Les concessions funéraires étant des propriétés privées, leur entretien relève donc des titulaires : la Ville de Paris ne saurait se substituer à eux et ne s’occupe pas dans ce cas de leur préservation ». Merci M. le Maire.
Le Président a pris contact avec la descendante de la duchesse d’Abrantès.

Réponse de la Mairie 
: « J’ai bien reçu votre courrier en date du 18 novembre 2014 contenant une lettre à faire suivre aux descendants de Mme veuve Junot duchesse d’Abrantès. J’ai l’honneur de vous informer que j’ai bien envoyé celle-ci à l’adresse du dernier ayant-droit indiqué à qui il appartiendra désormais de vous répondre directement s’il le  souhaite ». Merci M. le Maire.

Le 05 janvier 2015, Madame Claude Helleringer informait le Président : 
« En tant que descendante de Laure Junot, je remercie l’Association pour son action de conservation des monuments napoléoniens. Je suis tout à fait favorable à ce que votre association intervienne pour restaurer, si besoin est, la sépulture de mon aïeule. Vous voudrez bien m’indiquer les travaux que vous souhaitez entreprendre et me préciser qu’ils seront bien à votre charge. Par ailleurs, je serais intéressée par toutes les informations concernant ma famille que vous auriez en votre possession. Je serais également heureuse de vous rencontrer et peut-être de rejoindre l’association que vous présidez ».

 

PARIS 20e
Cimetière de l'Est, dit du Père-Lachaise

Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Géraud-Pierre-Henri-Julien Bessières.
Il est né le 30 juillet 1777 à Gramat dans le Lot. Il est le cousin du maréchal et du général.
Mais Julien Bessières ne choisit pas la carrière militaire. Cela ne l’empêche pas de participer à la campagne d’Egypte dans la Commission des Sciences et des Arts, mais malade, il doit rentrer en octobre 1798. Capturé par des pirates albanais, il est vendu aux Ottomans avec plusieurs de ses camarades de voyage. Ils réussissent cependant à s’évader en novembre 1800. Il devient consul-général à Venise en 1805, puis commissaire des Îles Ioniennes en 1807-1810. Il est nommé Chevalier de l’Empire le 27 septembre 1811, alors qu’il est intendant-général de l’Empereur en Béarn. Il devient ensuite préfet du Gers en 1813, puis de l’Aveyron et finalement de l’Ariège en 1815. Il est élu député de la Monarchie de Juillet en 1830 et nommé ensuite Pair de France. Il meurt le 30 juillet 1840 à Paris. Sa chapelle est dans la 41e division : forte érosion, porte rouillée et cassée.
(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)
- de la sépulture de Charles Angélique François Huchet, Chevalier puis comte de La Bédoyère (1786-1815). (16e division, 1re ligne face à la 17e division. (Demande de Dominique Santini)
- de la sépulture de Charles Messier. C’est un astronome lorrain, né le 26 juin 1730 dans la ville de Badonviller, en Meurthe-et-Moselle. En 1806, il est décoré de la Légion d’honneur. Il meurt le 12 avril 1817 à Paris à l’âge de 87 ans.

(Demande de Bruno Ballery, Délégué Régional)

 

76 Seine-Maritime

Val de la Haye (76380)
- Restauration initiative privée de la sépulture de Jean-Dominique Pezier (1788 – 1863).
Soldat du Premier Empire et Médaillé de Sainte-Hélène. Il est né à Saint-Paër le 4 août 1788 en Seine inférieure. Jean-Dominique Pezier intègre le 6e régiment d’artillerie de Metz. Il est de toutes les campagnes de 1807 à 1814 : Eylau, Elsberg, Friedland, Talavera, Ratisbonne, Essling, Wagram, Moskowa. Fait prisonnier en 1814, il est envoyé sur les pontons en Angleterre. Il est médaillé de Sainte-Hélène sous le numéro 180345. Il décède le 3 juillet 1863 à l’âge de 75 ans.

77 Seine-et-Marne (ce lien vous conduira à la page qui contient les photos)

Ferrière-en-Brie (77164)
Le 05 novembre 2015, Monsieur Denis Legros, Délégué Régional pour Paris et la Région Île de France informe le Président de la nouvelle restauration de la sépulture de Joseph Fouché par les descendants.

La Ferté-sous-Jouarre (77260)
(Demande 2014 – réponse 2015)
 Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de Pierre Duclaux. Fait la campagne d’Egypte en qualité de sous-lieutenant. Capitaine en 1801, aux grenadiers à cheval de la Garde, Chef d’escadron en 1805. Sert en Autriche, Prusse, Pologne, Espagne (1808) ; Colonel du 11e cuirassiers (1809), sert à Wagram, puis en Russie et en Saxe. Nommé général de brigade en 1813, Baron de l’Empire en 1810.
(Demande de Bruno Ballery, Délégué Régional)

Réponse de la Mairie 
: « J’accuse réception de votre courrier en date du 12 mai dernier concernant la sauvegarde de la tombe de Pierre DUCLAUX. Je ne peux malheureusement répondre favorablement à votre demande à ce jour, en effet les crédits nécessaires à la restauration de cette concession n’ont pas été prévus au budget 2014. Je prends contact à ce jour avec des sociétés de pompes funèbres afin d’évaluer le coût de cette restauration, et ne manquerai pas de vous recontacter si ces travaux venaient à s’effectuer courant 2015. Mes services se tiennent à votre disposition pour vous apporter tous renseignements complémentaires ». Merci M. le Maire
L’A.C.M.N et le Souvenir Français de Seine et Marne vont collaborer pour la restauration de la sépulture.

L’A.C.M.N et le Comité de La Ferté-sous-Jouarre vont collaborer pour la restauration de la sépulture.
L’A.C.M.N a sollicité la collaboration de la Mairie pour la restauration de la sépulture

Réponse de la Mairie 
: « J’ai l’honneur d’accuser réception de votre correspondance du 20 avril 2015, sollicitant l’aide de la commune pour la restauration de la sépulture Duclaux, située dans le cimetière de La Ferté-sous-Jouarre. Je vous informe que votre demande est à l’étude.  Je ne manquerai pas de revenir vers vous, dès qu’une décision aura été prise »
Merci M. le Maire.

Réponse de la Mairie 
: « Je reviens sur votre courrier en date du 15 mai 2015 nous sollicitant pour obtenir une participation afin de restaurer la sépulture Duclaux. Je vous demande de bien vouloir nous remplir la demande de subvention ». Merci M. le Maire

Meaux (77107)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde de
- de la sépulture de Noël Raoult, Général de division.
Né le 26 décembre 1810, Noël Raoult reçoit une solide et brillante instruction. Dès la fin de 1830, il s’engage dans un régiment de ligne et se distingue sur de nombreux champs de bataille, en Afrique, en Orient, en Italie, puis en 1854 en Russie, lors de la Bataille de Sébastopol. Il y obtient successivement le grade de lieutenant-colonel d’état-major, celui de colonel et la Croix de Commandeur de la Légion d’honneur. L’Angleterre le nomme Chevalier de l’Ordre du Bain. De retour en France, il poursuit sa carrière comme chef d’état-major de la Garde Impériale, prenant part aux Batailles de Magenta et de Solferino. Il est ensuite nommé général de brigade, puis général de division, attaché au comité d’état-major.
En juillet 1870, lors de la Guerre contre la Prusse, il est placé à la tête de la 3e division du 1er Corps d’Armée. Le 22 juillet, partant en direction de la frontière, il traverse sa ville natale pour la première fois. Le 6 août, en soutenant la retraite de son chef de corps à la Bataille de Reichshoffen, il reçoit une blessure à laquelle il succombe le 3 septembre. Le lendemain, les honneurs militaires lui sont rendus par les officiers et soldats Allemands qui occupent la ville. En raison de l’état de guerre et de l’instabilité politique en France, le corps du général n’est rapatrié à Meaux que le 9 mai 1871. Ses restes sont déposés dans un caveau provisoire puis inhumé lors d’une cérémonie solennelle le 6 novembre 1871.
(Demande de Bruno Ballery, Délégué Régional)
Réponse de la Mairie : « Pour faire suite à votre courrier relatif à la sauvegarde de la sépulture de Noël Raoult, je me permets de vous informer qu’il y a des descendants ».
Merci M. le Maire
Le Président prenait contact avec les descendants.

78 YVELINES

Bullion (78830) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture du général Alexandre Digeon (1771-1826). Il se porte volontaire dans la garde nationale parisienne le 13 juillet 1789, puis il s’illustre pendant les guerres révolutionnaires et impériales. Il est blessé à Austerlitz le 2 décembre 1805. Nommé général de la 1re division de la cavalerie de la Grande Armée le 31 mars 1807, il combat à Friedland.  Il est  fait baron de l’Empire le 23 mars 1809, gouverneur de la province de Cordoue, puis de celle Jaén. Il devient général de division, et reçoit le titre de chevalier de la Couronne de Fer. Il fait sa soumission à Louis XVIII le 24 février 1814, et il est fait chevalier de Saint-Louis le 27 juin 1814. Nommé vicomte le 2 mars 1816, il devient commandeur de Saint-Louis le 24 août 1820, grand croix de la Légion d’honneur le 1er mai 1821, puis ministre d’Etat le 14 avril 1823.

Réponse de la Mairie
 : « Par courrier du 17 février 2015, vous avez attiré notre attention sur la sauvegarde des monuments napoléoniens. J’ai le plaisir de vous informer que la sépulture du général Digeon a récemment fait l’objet d’un entretien dans le cimetière de la commune de Bullion ». Merci M. le Maire.

 

79 DEUX-SÈVRES

Villiers en Plaine (79160) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde de
- la sépulture de
Jean Boutin, Grognard de l'Empereur
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

80 Somme

Abbeville (80100) (Demande 2014 – réponse 2015)

Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Jacques de Crèvecœur Boucher de Perthes. Employé de douanes en 1803, en mission en Italie, Illyrie et Autriche en 1810, il devient inspecteur des douanes à Boulogne en 1811. Il est connu pour ses recherches sur la préhistoire. (Sépulture ornée d’un blason et des palmes académiques, sur lequel repose un gisant).
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
Réponse de la Mairie
 :
« Pour faire suite à votre demande sur l’entretien de la sépulture de Jacques Boucher de Perthes par la Ville, je tenais à vous informer que nous apportons une attention toute particulière à cet Abbevillois dont notre musée porte le nom. Après avoir effectué différentes recherches dans nos archives, nous n’avons trouvé aucune trace de demande par Jacques Boucher de Perthes, ou sa famille, de faire entretenir sa sépulture par la Ville. Toutefois, nos services assurent un entretien régulier de cette tombe familiale, qui appartient donc au domaine privé, et ce au vu de l’importance historique du personnage et de la qualité artistique de ce monument. Par ailleurs, nous avons débuté une vaste campagne de recensement au sein de nos cimetières afin d’étudier un plan pluriannuel d’entretien et de sauvegarde de différentes sépultures qui relèvent très majoritairement du domaine privé.
Le tombeau de la famille Boucher de Perthes est en bon état général. Le saule pleureur qui le jouxte a fait bouger ce monument depuis longtemps mais celui-ci semble être stable depuis plusieurs années. Cet arbre planté sans doute au moment du décès de Jacques Boucher de Perthes est entretenu régulièrement. Le monument aurait besoin aujourd’hui, avec l’accord des descendants, d’une reprise des joints de la maçonnerie et de la reprise de fixation d’une des chaînes qui l’entourent. Dans l’hypothèse où la Ville obtiendrait l’accord de la famille pour effectuer des travaux sur ce tombeau, votre association peut-elle être sollicitée financièrement pour nous aider et ainsi mener à bien votre objectif de conserver et restaurer les Monuments Napoléoniens
 ». Merci M. le Maire

Forest-Montiers (80120) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Jean Auguste Ernouf. Il est né le 29 août 1753 à Alençon et mort le 12 septembre 1827 à Forest-Montiers. Il est baron et Grand-officier de la Légion d’honneur. Commandeur de Saint-Louis. Inspecteur des troupes d’infanterie à l’Armée des Alpes. Gouverneur de la Guadeloupe et député de la Moselle.
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Saint Riquier (80135) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- dans le Cimetière communal le sergent Louis-Joseph Petit repose dans la sépulture de la famille Marcassin. (Stèle surmontée d’une croix blanche et entourée d’une grille, sur la droite).
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

81 TARN

82 TARN et GARONNE
Auvillar (82340)
(Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Jean-Baptiste de Bressoles de Siscé (1753-1838). Né le 23/12/1753 à Auvillar (Tarn & Garonne).  Lieutenant-colonel (1792) ; Général de Brigade (1794) à l’Armée du Rhin ; à l’Armée de Rhin & Moselle (1795) ; Employé dans la 22e Division militaire (1798) ; Employé à l’Armée d’Angleterre (1799), puis à La Rochelle (1799) à Belle-Isle-en-Mer (1800). Employé à la 9e Division militaire (1809) ; Commandant de la LH (14/6/1804) ; Mort le 30/11/1838 à Auvillar (Chapelle Famille de Bressoles). 
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
Réponse de la Mairie
 : « Suite à votre courrier en date du 17 février 2015, je vous confirme que la sépulture de la famille De Bressoles existe toujours dans le cimetière de la commune d’Auvillar, enregistrée sous le numéro 52. Cette concession est toujours en bon état et régulièrement entretenue par les descendants ». Merci M. le Maire

Saint-Etienne-de-Tulmont (82410) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de Jean-Isaac-Suzanne Combes-Brassard. Entré au service en 1792 comme sous-lieutenant au 15e de cavalerie, capitaine (1796), chef d’escadron (1807), il sert à Corfou (1808-1810), puis en Espagne (1810-1813). Nommé adjudant-commandant en 1813, il devient chef de l’état-major de la 1re division militaire de Paris (1814), puis sert à l’Armée du Nord sous le général Mouton en 1815. Médaillé de Sainte-Hélène.
(1re tombe à gauche en entrant, à proximité du temple protestant).
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
La Mairie nous informe que la sépulture est sauvegardée et entretenue. Merci M. le Maire.

 

85 Vendée

Fontenay le Comte (85200) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Louis Robert Benjamin du Breuil, Baron d’Empire et colonel de cavalerie
Peu après son installation au cimetière Notre-Dame, son tombeau, fut victime d’un acte de vandalisme. Le piédestal est surmonté d’une allégorie de la douleur, représentée sous la forme d’un ange dénudé, environnée de symboles funéraires comme une urne cinéraire, ou militaires comme un bouclier orné d’une tête de Méduse, une cuirasse ou un canon. Le tombeau et ses ornements sont dus au ciseau du sculpteur fontenaisien Elie Jean Drouard, l’ensemble est daté 1817.L’état de mutilation de ce tombeau nécessiterait une restauration.
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Les Sables d'Olonne (85100) (Demande 2013 - réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde de :
- la tombe de Marc-Gaspard Paulet, général de brigade (1769-1805), commandant de la Légion d'honneur, commandant de la subdivision du département de la Vendée.
- la tombe du général Grobon
Réponse de la Mairie : « La Ville des Sables d’Olonne possède deux tombes de généraux napoléoniens, le général Marc-Gaspard Paulet et le général Pierre-André Grobon, celui-ci ayant été tué lors des Cents-Jours. Dans le cadre du bicentenaire de Waterloo le 18 juin prochain, une gerbe sera déposée sur la tombe du général Grobon. Je vais demander aux services de procéder à un rafraîchissement de ces deux tombes qui ne sont pas en mauvais état. Très attentif au maintien de la mémoire historique en général et tout particulièrement de l’époque napoléonienne, c’est avec plaisir que je réponds à votre correspondance »
Bravo et merci M. le Maire !

 

86 VIENNE

Bouresse (86410) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde de :
 - la sépulture de Louis Aubar, capitaine de cavalerie, Chevalier de la Légion d'honneur : LH/62/38 (Demande de David Pelletier)

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Châtellerault (86106) (Demande 2012 – réponse 2015)
Intervention auprès de la Mairie pour la sauvegarde de :
- la sépulture de Pierre Grut, officier de la Grande Armée
- la sépulture de Jacques Elie Herault, Chevalier de la Légion d'honneur
- la sépulture de Marie Alix Renée Gilbert, veuve de Jean-Jacques Lavallée
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

Réponse de la Mairie
 : « En réponse à la copie de votre courrier du 11 juillet 2012 que vous avez bien voulu nous renvoyer, j’ai le regret de vous informer que la Ville n’a pas l’intention de procéder à la restauration des monuments funéraires napoléoniens situés dans le cimetière Saint-Jacques ».

Gençay (86160) (Demande 2012 – réponse 2015)
Intervention de l’A.C.M.N auprès de la Mairie pour la sauvegarde :
- de la tombe du chef de bataillon d'artillerie Jacques Churlaud (né le 2 décembre 1766 à Pressac (Vienne) - mort le 22 août 1838), décoré de la Croix de Fer, officier de la Légion d'honneur (en date du 23 juin 1810, LH : 538/41), chef de bataillon d'artillerie à pied, il sert à l'armée d'Espagne du 1er janvier 1809 jusqu'au 30 mai 1814, 2 fois blessé : la tombe se trouve dans le cimetière communal, partie ancienne, à côté de la Croix de mission. Les croix de la Légion d'honneur et de la croix de Fer sont gravées sur le monument.  Nous n'avons pas réussi à déterminer de quelle croix de Fer il peut s'agir.
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

Réponse de la Mairie 
: « En réponse à la copie de votre courrier du 27 août 2012 que vous avez bien voulu nous renvoyer, j’ai le plaisir de vous informer que la tombe du commandant d’artillerie Jacques Churlaud a fait l’objet d’une mesure de protection ». Merci M. le Maire.

La Trimouille (86290) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde de :
 - la sépulture de Claude François Grand, capitaine, Chevalier de la Légion d'Honneur.
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Lavausseau (86470) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Joseph Gauthier, capitaine d’artillerie :  « ICI REPOSE LE / CORPS DE M(r) JOSEPH / GAUTHIER ANCIEN / CAPITAINE D’ARTILLERIE / CHEVALIER DE L’ORDRE / IMPERIAL DE LA / LEGION D’HONNEUR / NE A LATILLE LE 15 / 9 (-bre) 1775 ET DECEDE A LA REBARDIERE / COMMUNE DE BENASSAIS / EPOUX DE M (me) ANTOI- / -NETTE SUZANNE EMILIE BILLY / LE 2 / AVRIL 1858 A L’AGE DE / 82 ANS ET 5 MOIS ».
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire.
La Mairie sollicite la collaboration de l’ACMN pour la pose d’une plaque commémorative sur la maison natale du capitaine d’artillerie Joseph Gauthier. Inauguration prévue pour le 2 avril 2016.

Lusignan (86600) (Demande 2012 – réponse 2015)

Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- la sépulture de Jean Eléonard Villeneuve (1769-1814) ancien chirurgien du bataillon de la Vienne aux Armées de la République, décédé médecin à Lusignan, le 12 mars 1814 à 45 ans. (Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Loudun (86200) (Demande 2013 – réponse 2015)
 Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde de :
 - la sépulture de Jean Achille de La Roberdière, capitaine de cavalerie, chevalier de la Légion d'honneur. (Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

Réponse de la Mairie 
: « J’accuse réception de votre courrier du 26 janvier 2015 par lequel vous sollicitez des informations concernant la sépulture de Jean Achille De La Roberdière, capitaine de cavalerie, Chevalier de la Légion d’honneur. Je vous informe par la présente que les travaux de restauration du monument ont été réalisés ». Merci M. le Maire

Marçay (86370) (Demande 2012 – réponse 2015)
 Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde :
- de la sépulture de Pierre Louis Tribert (1781-1853), sous-préfet et Préfet de l'Empire
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président).
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée et entretenue par les descendants. Merci M. le Maire

Monthoiron (86210)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture d’Auguste Louis Gaillard : « ICI REPOSE LE CORPS / A.L.G DE LA MOISIERE / CHEF D’ESCADRON / IL FUT FIDELE A DIEU ET A SA PATRIE / CHEVALIER DE SAINT LOUIS / ET DE LA LEGION D’HONNEUR / DECEDE A BRASSIOUX / LE 13 X (-bre) 1865 / A L’AGE DE 78 ANS »
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

Poitiers (86021) (Demande 2012 – réponse 2015)

Au cimetière de l'Hôpital des Champs :
Intervention auprès de la Mairie de Poitiers pour la sauvegarde :
- de la sépulture du général Jean-Baptiste Breton, dit Berton
- de la sépulture du général Jean Chemineau (1771-1852). Chef de bataillon en 1800, colonel du 76e de ligne en 1807, il est nommé général de brigade est 1811 et de division en 1813. Commandant de la Légion d’honneur. Il sert en Autriche, en Prusse, en Pologne, en Espagne et en Saxe. Blessé à Lützen, il occupe à partir de 1813 des fonctions administratives.
- de la sépulture du capitaine Jean-Joachim Alquier (2nd Empire) Capitaine Adjudant-Major au 63e de Ligne.
- de la sépulture de Marie Jean Louis Amable Baudus de Villenove (1761-1822), magistrat, publiciste et diplomate français (secteur 1 CP 43) (Demande de David Pelletier, Délégué du Président et
Dominique Timmermans, Vice-président).

Au cimetière de la Pierre-Levée :
- de la sépulture d'Hugues-Alexandre-Joseph Meunier. Général de brigade en 1795, commandant de la Légion d’honneur en 1804, créé baron de l’Empire en 1813, il occupe sous l’Empire des fonctions administratives : commandant de département, inspecteur d’infanterie, directeur de l’École de Saint-Cyr de 1812 à 1814. (Secteur 3, 1re ligne, tombe n° 44, enregistrée sous n° 289).
- de la sépulture du général Olivier Macoux Rivaud de la Raffinière (1766-1839), Grand Croix de la Légion d'honneur (ensemble entouré d’une grille, à gauche de l’allée du gardien, carré 3, tombe n° 38). Son nom est gravé au côté Sud (21e colonne) de l’Arc de Triomphe de l’Etoile, à Paris.
- de la sépulture de Marie-Julie-Auguste Servat de Laisle, médaillé de Sainte-Hélène
- de la sépulture Louis-Lucie-Marie Van Heddeghem, médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture d'Eli Albin, (2nd Empire) "soldat héros de 1870, évasion, blessures, cité à l'ordre de l'Armée pour haut fait de guerre"
- la sépulture de François Caby, LH/400/121
- la sépulture de Marie Louise Angélique Besliard épouse du baron Pervinquiere, député de la Vienne.
- sépulture du général Jean Louis Canuet
- sépulture de Gilles Josles
- sépulture de Esprit Simon Demauge
- sépulture de Bernard Prues
- sépulture de Pierre Louis Charles Cuvellier de Champoyau
- sépulture de Denis Clément Auguste Demere d'Aubigny
- sépulture de Jean Guyot dit Diot

(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président et
David Pelletier, Délégué du Président)
Réponse de la Mairie
 : « Je fais suite aux courriers reçus par lesquels vous m’informez du travail réalisé par votre correspondant local, Monsieur David PELLETIER, sur les monuments napoléoniens présents dans les cimetières de Poitiers. La Ville de Poitiers, consciente de l’importance de ces monuments historiques, s’efforce de les sauvegarder au mieux. En effet, les relevés effectués sont synthétisés et enregistrés dans la base de données du logiciel de gestion des sépultures par Monsieur Frédéric BERTRAND, Responsable Technique des cimetières. Toutefois, je vous informe que conformément à la réglementation en vigueur, la Collectivité finance l’entretien des parties communes mais ne pourra légalement pas intervenir sur ces constructions privées si elles avaient besoin d’être restaurées. Dans ce cas, votre association sera informée ». Merci M. le Maire

Saint-Georges-lès-Baillargeaux (86130)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Louis Gabriel Armand Demontiers : « ICI REPOSE / LOUIS GABRIEL / ARMAND DEMONTIERS / DECEDE LE 13 FEVRIER 1839 / IL FUT BRAVE CAPITAINE / COMPTABLE IRREPROCHABLE / BON CITOIEN EXCELLENT / PÈRE PASSANT PRIEZ POUR LUI »
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire.

Le 13 novembre 2015, l’Association pour la Valorisation du Patrimoine Baillargeois informe le Président :

« 
J'ai le plaisir de vous faire savoir que, dans le cadre de l'activité d'une nouvelle association créée pour la valorisation du patrimoine baillargeois, nous procédons à l'étude des tombes du vieux cimetière de Saint-Georges-lès-Baillargeaux. Ainsi, la mairie  nous a fait parvenir votre demande du 20 février dernier concernant la sauvegarde de la tombe de Monsieur Louis Gabriel Armand Demontier, qui fut soldat de Napoléon.
Notre association a fait quelques recherches sur cette personne qui fut également percepteur pour notre commune (état civil de sa famille, dossier de Légion d'Honneur et donc descriptif de sa carrière militaire) qui sont à vote disposition si vous le souhaitez, et si vous n'aviez pas, vous-même  procédé à des recherches à son sujet. Dans ce dernier cas, nous serions évidemment preneurs de tout élément complémentaire que vous pourriez détenir au sujet de Monsieur Demontier.
La tombe de Monsieur DUMONTIER sera donc ainsi remarquée, répertoriée et fera l'objet de toute l'attention de la municipalité
 ».
 

Vivonne (86370)

Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la tombe de Louis Pierre Benjamin Savin : au milieu du cimetière, au bord de l’allée centrale, troisième rangée en retrait, stèle verticale avec une croix.
« Ici repose le corps de M. Louis Pierre Benjamin Savin, chevalier de la Légion d’honneur, décoré de la médaille de Sainte Hélène époux de Mme Marie Anne Aigron né à Mougon Deux-Sèvres le 21 décembre 1786 décédé le 8 mai 1858. Il fut bon époux et bon père. Priez Dieu pour le repos de son âme ». (Demande de François Noirel)

Réponse de la Mairie 
: « Suite à notre communication téléphonique du 03 mars 2015 dernier concernant la sauvegarde des concessions napoléoniennes, nous avons l’honneur de vous informer que la Commune de Vivonne prend en charge les frais de restauration de la concession où est inhumé Louis Pierre Benjamin Savin ». Merci M. le Maire.
M. David Pelletier, Délégué auprès du Président, nous signale la restauration de la sépulture de Louis Pierre Benjamin Savin. Celle-ci a été faite par M. Laurent Peignault et financée par la Mairie.  Bravo et merci !

Vouillé (86190)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture d’Antoine Bourineau. Conscrit de 1807, incorporé au 54e de ligne, caporal (1811). Campagne de 1807 à 1811, principalement en Espagne. Réformé en 1814 : « ICI REPOSE / ANTOINE BOURINEAU / CHEVALIER DE / LA LEGION D’HONNEUR / DECEDE LE 21 MARS 1857 / AGE DE 63 ANS ». (Dalle à gauche de l’allée centrale en face de l’entrée principale, CP1).
(Demande de David Pelletier, Délégué du Président)

87 Haute-Vienne

Cognac la Forêt (87310) (Demande 2013 – réponse 2015)
 Intervention de l'ACMN auprès de la mairie pour la sauvegarde de
 - la sépulture de M.J.B Fleurat de la Poumeroule, Chevalier de la Légion d'Honneur

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Flavignac (87230) (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'ACMN auprès de la mairie pour la sauvegarde de
- de la sépulture de Jean-Baptiste Lelong, Médecin chirurgien major
- de la sépulture de Guillaume Dupuydenus.

La Mairie nous informe que les sépultures sont sauvegardées. Merci M. le Maire

Limoges (87031) (Demande 2012 – réponse 2015)
Cimetière de Louyat
Intervention de l’A.C.M.N auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Boutault de Russy, conscrit au régiment des Fusiliers Chasseurs de la Garde Impériale, Sergent Major au 2e Voltigeur en 1809, Sous-lieutenant en 1811, Lieutenant au 6e voltigeurs en 1812, blessé à la bataille de Leipzig et nommé capitaine en 1813, fait Chevalier de la Légion d'honneur.

Réponse de la Mairie 
: « J’ai bien reçu le courrier par lequel vous demandez la sauvegarde de la sépulture BOUTAUD de BUSSY par les services de la Ville de Limoges. Votre demande a bien été enregistrée, et je ne manquerai de vous tenir informé de la suite qui lui sera réservée ». Merci M. le Maire

Le 24 juillet 2015, la Mairie nous informe que la sépulture est sauvegardée.
Le 14 août 2015, la Mairie informe le Président :
« Vous avez pris contact avec le Bureau de la Conservation des Cimetières afin de savoir si l’entretien de la sépulture de Monsieur Boutault de Russy pouvait être réalisé par les services de la Ville. Cette sépulture, située dans la section 16 du cimetière de Louyat, a été acquise à perpétuité en 1887 par Monsieur Boutault de Russy. Actuellement, aucun élément ne permet d’affirmer qu’il n’y a plus d’ayant-droit à la concession qui pourraient se charger de son entretien. En outre, la sépulture n’a pas fait l’objet d’une procédure de reprise et n’est donc pas retournée dans le domaine public. Par conséquent, il n’est pas envisageable, à l’heure actuelle, de confier l’entretien de cette tombe aux services municipaux. Si vous souhaitez participer à la préservation de la sépulture, je vous invite à prendre contact avec différents marbriers afin d’établir des devis pour les travaux d’entretien ou de réparation de cette tombe ». Merci M. le Maire

88 VOSGES

Bains-les-Bains
Intervention de l’A.C.M.N auprès de la Mairie pour la sauvegarde des sépultures

– François Bernard. Incorporé le 5 février 1807 au 2e bataillon du régiment des fusiliers-grenadiers de la Garde impériale, puis sergent au 2e tirailleurs de la Garde impériale. 9 campagnes, médaillé de Sainte-Hélène : « FRANÇOIS / BERNARD / 1787 – 1871. » La stèle tombée à terre est ornée de la croix de la Légion d’honneur. (Première rangée à droite, tout au fond du cimetière).

– Pierre-Louis Girard, Fils du général Girard dit Vieux. Entré au 8e hussards à 18 ans, brigadier (1796), sous-lieutenant (1800), lieutenant (1804), passé au 25e dragons (déc. 1807), capitaine au 12e hussards (1813), puis chef d’escadron au 31e chasseurs (juil. 1813). Il sert en Espagne, Allemagne, Espagne (1808-1812) Saxe où il est grièvement blessé à Gross-Beeren, puis sert lors de la campagne de France : « À LA MÉ­MOIRE DE / PRE LOUIS BARON GIRARD DIT / VIEUX. OFFICIER SUPÉRIEUR DE CAVALERIE, / CHEVALIER DE PLUSIEURS ORDRES ISSU / DES GIRARDI ANCIEN SYNDIC DE LA VILLE DE GENÈVE … » Puis : « IL FUT LE MEILLEUR DES ÉPOUX ET LE PLUS / INFORTUNÉ DES PÈRES SA VIE ENTIÈRE FUT / COMME CELLE DE SON PÈRE OFFICIER GÉNÉRAL / AU SERVICE DE LA FRANCE POUR SA PATRIE ET SON PAYS / IL S’ENDORMIT DANS LE PAYS DU SEIGNEUR LE 30 MARS 1847. » (Sépulture de la famille Girard-Poirot. Stèle ornée de la croix de la Légion d’honneur, appuyée le long du mur, au fond du cimetière).

– Joseph-Louis-François-Xavier Falatieu Maître de forges, propriétaire de la manufacture de fer blanc (an VIII), député des Vosges à la Chambre des Représentants (1815). L’établissement existe toujours de nos jours transformé en centre culturel : «  ICI REPOSE / LE BON JOSEPH FALATIEU / CHEVALIER DE LA LÉGION D ‘HONNEUR / PROPRE DE LA  MANUFACTURE DE BAINS / NÉ À LYON LE 26 JANVIER 1761 / DÉCÉDÉ EN SA MANUFACTURE / LE 23 OCTOBRE 1840. » (Colonne sur socle surmontée d’une urne appuyée le long du mur, au fond du cimetière). 

– On remarque, à côté, les monuments dégradés de François-Xavier Doucet,  du  régiment des fusiliers chasseurs de la Garde impériale, blessé le 17 janvier 1809 devant la Corogne : « FRANÇOIS XAVIER DOUCET / CAPITAINE EN RETRAITE / MÉDAILLÉ DE SAINTE-HÉLÈNE / CHEVALIER DE LA LÉGION D'HONNEUR / CHEVALIER DE 1ÈRE CLASSE DE ST FERDINAND D'ESPAGNE / 1787 - 1881 » et  Jean-Baptiste Hocquaux, jeune tambour : « B. HOCQUAUX / 1803 – 1874. » Tous deux médaillés de Sainte-Hélène.             
Demande de M. Eric Casadevall, délégué régional.

Extrait de la réponse de la Mairie:
"Nous sommes en train de procéder au recensement des tombes anciennes afin de les mettre en valeur si elles constituent un intérêt historique ou artistique. Votre envoi est donc le bienvenu.
Nous avons souhaité remettre en valeur le tombeau du baron Girard et avons organisé avec une association d'histoire locale (les Amis du Vieux Fontenoy et l'Office de Tourisme) une promenade autour ce cet ancien maire de la cité. Nous n'avons pas manqué à cette occasion de remarquer les nombreuses sépultures portant aussi mention d'une Légion d'Honneur comme celle de François Bernard, toute proche.
Voici l'état actuel des sépultures :
- Pour la tombe Bernard, la croix a été mise en sécurité.
- Pour la tombe Doucet, la colonne brisée n'est plus en place,il ne reste plus qu'une seule des 3 plaques de marbre du monument portant mention des occupants
- Pour la tombe Hocquaux, la croix est détachée du socle."

 

 

89 Yonne

Béon (89410) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Louis Ragon des Essarts. Marin sur le brick L’Epervier, il est fait prisonnier par les Anglais le 26 juillet 1803. Maire de la Commune en 1814.
(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)

Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture d’Edme Pierre Billaut (né le 29/06/1786). Engagé le 04/07/1809, sert 6 ans, 3 campagnes, une blessure, médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture de Blaise Gabillault (né le 06/10/1805), sert 6 mois en 1815, médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture de Jean Baptiste Contrault (né le 02/01/1793). Engagé en 1813, sert 1 an et demi, 1 campagne, une blessure, médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture de Laurent Lauré (né en décembre 1804). Engagé en 1815, sert 1 an, médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture de Philippe Lauré (né le 01/05/1790). Engagé en 1809, sert 2 ans, 1 campagne, une blessure, médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture de Jean Lurol (né le 17/07/1789). Engagé en janvier 1809 au 21 chasseurs à cheval, sert 4 mois, médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture de Germain Maître (né le 15/06/1777). Engagé en 1798, sert 9 ans, 2 campagnes, médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture de Blaise Picard (né en février 1795). Sert 2 ans, médaillé de Sainte-Hélène.
(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)

Réponse de la Mairie 
: « Nous avons bien reçu vos relances de courrier en date du 17 février et 11 juin 2015 qui ont retenu toute notre attention. Lors des élections municipales en avril 2014, j’ai été élu Maire avec une nouvelle équipe. Malheureusement, nous n’avons pas et informés de votre courrier du 21 février 2014. Après recherches, nous  avons trouvé quelques morceaux de la sépulture de Louis Ragon des Essarts dans l’ancien cimetière de notre commune où se trouve restaurée par votre association la sépulture du soldat Napoléonien Bourderon. Comme vous le savez, les petites communes ont des budgets très restreints, ce qui pourrait peut-être expliquer l’absence de rénovation de ce monument par mes prédécesseurs ». Merci M. le Maire

Mailly-le-Château (89660)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Georges François Bassin (1767-1834). Volontaire de 1791 de la 1re division de la Garde nationale de Paris, capitaine compagnie de vétérans, Garde Impériale

(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Montréal (89420)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture du général Habert. Né à Avallon, le 22 décembre 1773, il s’engage le 1er septembre 1792 comme volontaire au 4e bataillon de l’Yonne, et est élu capitaine le même jour. Deux jours plus tard, il est lieutenant-colonel au même bataillon. Participe à la première et seconde expédition d’Irlande. Au cours de cette dernière, il est capturé. Echangé, il est envoyé en Egypte, où il devient aide-de-camp de Menou, qui le fait chef de brigade sur le champ de bataille. Fait les campagnes d’Autriche, Prusse et Pologne (1805-1807). Fait ensuite la campagne d’Espagne jusqu’au bout, il ne rend Barcelone que le 28 mai 1814 ! Baron de l’Empire en 1811. Son sang coule à Wavre, le 18 juin 1815.
(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)
Réponse de la Mairie : « J’accuse réception de votre lettre de rappel du 17 février 2015, concernant un courrier du 21 février 2014 resté sans réponse de la mairie et qui concerne la sépulture du Général Habert. Je vous informe que l’Association Montréal en Bourgogne a pris en charge la remise en état de la tombe du général HABERT, et recherche actuellement le propriétaire de la sépulture pour obtenir l’autorisation d’intervenir sur ce monument ».
Merci M. le Maire

Nitry (89310)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Jean-Baptiste Carré, Chef de bataillon. Volontaire en 1791, parvient au grade de chef de bataillon en septembre 1813. Il sert au 5e de ligne depuis 1799, en Italie, Dalmatie, blessé à Znaim d’un coup de mitraille au genou gauche. Il sert ensuite en Catalogne (1811-1813), à Landau (1814), puis en Belgique en 1815. Nommé chevalier de Saint-Louis le 17 août 1822.
(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Noyers (89310) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture d’
Etienne de Bresse de Préfontaine, capitaine de la Grande Armée
(Demande de Dominique Timmermans, Vice-président)
La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire

Vézelay (89450) (Demande 2014 – réponse 2015)
Intervention de l’ACMN auprès de la Mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Marie François Robert Destutt de Blannay (1783-1867). Lieutenant au 46e de ligne. Médaillé de Sainte-Hélène.
- de la sépulture de Louis Pierre Antoine Destutt de Blannay (1785-1858). Chevalier de la Légion d’honneur. Officier de cavalerie.
La Mairie nous informe que les sépultures sont sauvegardées. Merci M. le Maire.
Le 12 octobre 2015, la
Mairie de Vézelay informe le Président de la restauration des sépultures de Marie François Robert Destutt de Blannay (1783-1867). Lieutenant au 46e de ligne. Médaillé de Sainte-Hélène et de Louis Pierre Antoine Destutt de Blannay (1785-1858). Chevalier de la Légion d’honneur. Officier de cavalerie.
La Mairie de Vézelay informe également le Président de la restauration de la sépulture de Jean-Léonard-Bazile Guillier de Chalvron (1788-1841), capitaine d’infanterie en 1813 : « M.A.P. COLON / UXOR J. L. B. GUILLIER / XV FEV. ANNO MDCCCLVIII. » Puis : « EN ATTENDANT LA RÉSURRECTION / ICI REPOSE / LÉONARD GUILLIER DE CHALVRON. » Sépulture formée d’une stèle arrondie plantée dans le sol, située le long du mur nord et sur la gauche, à 5 mètres de la sépulture Destutt de Blannay.


91 Essonne
Athis-Mons (91200)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde de
- la sépulture de Jean Corvisart (1755-1821), Premier généraliste de l’Empereur Napoléon Ier. (Demande de Patrick Bourne)

Champlan (91160) (Demande 2012 – réponse 2015)
Intervention auprès de la mairie pour la sauvegarde
- de la sépulture de Bernard Banadère
(Demande de notre membre M. Franck Laugère).

La Mairie nous fait savoir que la sépulture est sauvegardée. Merci M. le Maire.

Massy (91300)
Le 04 octobre 2015, M. Dominique Ottelo informe le Président :
« Massy (91) stèle avec plaque commémorative en bronze, à l’entrée du château de Villegenis, où mourut le 24 juillet 1860 Jérôme Bonaparte. Je vous signale qu’à la suite de gros travaux effectués par SAFRAN, la stèle se situe désormais à environ 50m à l’est du château »

Vaugrigneuse (91640) (Demande 2012 – réponse 2015)
Intervention auprès de la Mairie pour la sauvegarde de
- la sépulture de plusieurs générations de la famille Posuel (période 1er et 2nd Empire)
(Demande de notre membre M. Franck Laugère).

Réponse de la Mairie 
: « Faisant suite à votre courrier du 5 mars 2015 et à notre récente conversation téléphonique, j’ai le regret de vous informer que la commune de Vaugrigneuse ne dispose pas des moyens financiers permettant la conservation et la restauration des Monuments Napoléoniens existants dans le cimetière communal. Je vous fais parvenir, néanmoins, les photos d’un mausolée en très mauvais état, présent dans ce cimetière et construit par la famille de Verneaux ainsi que les informations transmises par un généalogiste travaillant sur les registres d’état-civil communaux et la copie d’un courriel, resté sans réponse, expédié à M. Hericourt, éventuel descendant du Vicomte de Verneaux. Compte-tenu de l’état de délabrement du monument et du danger potentiel qu’il représente, la commune peut, en vertu des pouvoirs de police du Maire, prendre un arrêté prescrivant la démolition de ce mausolée. En conséquence et afin d’éviter cette solution, je remercie par avance votre association de l’aide qu’elle pourra apporter à la commune en procédant à la restauration de ce monument napoléonien ». Merci M. le Maire

92 Hauts-de-Seine

 

94 Val-de-Marne

Fontenay-sous-Bois (94126)  (Demande 2013 – réponse 2015)
Intervention de l'A.C.M.N. auprès de la mairie pour la sauvegarde de
- la sépulture de François -Joseph Letourneur (1769-1843) Maréchal de camp, officier de la Légion d'honneur, Chevalier de Saint-Louis.
- la sépulture de Louise-Marguerite Charles (1766-1836), épouse Letourneur. Elle légua par testament du 27/10/1836 à la ville une rente perpétuelle de 200 francs et une rente de 50 francs pour le bureau de bienfaisance. (
2e Allée - 3e droite) 
Réponse de la Mairie 
: « Pour faire suite à votre demande d’entretien relative à la sépulture de la famille Letourneur située dans le cimetière de Fontenay-sous-Bois, je porte à votre connaissance qu’elle figure bien sur notre site et qu’elle est en bon état ».
Merci M. le Maire

971 GUADELOUPE

 

TOUTES NOS EXCUSES SI NOUS AVONS écrit "Merci M. le Maire !" lorsque cette fonction est occupée par une dame. C'est la fonction que nous remercions !

Nous remercions chaleureusement toutes les mairies qui prennent soin de notre patrimoine et félicitons celles qui prennent soin de leur patrimoine.

 

Belgique
Voir Restaurations 2015
- La pétition de soutien au projet d'extension de la zone historique protégée du champ de bataille de Waterloo (voir le numéro 16/1-2 de cette revue, p. 49) afinalement recueilli un total de 959 signatures, ce qui n'est pas mal, même si nous avions espéré mieux. Nous avons obtenu des signatures des quatre coins du monde, y compris d'Australie. La zone protégée sera finalement étendue, mais moins que prévu à l'origine, et Plancenoit ne sera malheureusement pas inclus dans cette zone.

- Collaboration avec l'Institut du Patrimoine Wallon pour un inventaire des traces de la présence française en Wallonie. (paru en 2015, voir Bulletin ACMN vol.17 n°s 3-4, p.39)

 

Afrique du Sud

Le 09 décembre 2015, Monsieur Vincent D’Armagnac informe le Président de la reconstruction à l’identique du Mémorial du Prince Impérial à Nqutu, Kwazulu-Natal, Afrique du Sud. « En effet, le Mémorial du Prince avait été vandalisé plusieurs fois avant d’être complètement pillé et détruit en 2012 par des tomberoli. Cette reconstruction a été conduite par la Fondation Heritage, du Kwazulu-Natal laquelle a fourni ses équipes et son expertises et à mon initiative. J’ai financé le reste. Ni la Fondation Napoléon ni la République Française n’ont participé à cette action. La nouvelle croix qui repose sur le cénotaphe du Prince est une réplique exacte de celle donnée par la reine Victoria ».

 

Retour à la page d'accueil