GUERRE DE LA PÉNINSULE 1807-1814

Vous pouvez cliquer sur de nombreuses photos pour les agrandir !

 

page en cours de réalisation

1810

1810 Sapataria (QG de Beresford)
05/02/1810 siège de Cadix (-> 24/08/1812)
12/02/1810 Caceres
16/02/1810 Barba del Puerco (Puerto Seguro)
27/02/1810 Barba del Puerco
08/03/1810 Barba del Puerco
19-20/03/1810 Barba del Puerco
03-04/1810 Fuenteguinaldo (QG de Wellington)
17/05/1810 Trujillo
30/05-10/07/1810 1er siège de Cuidad Rodrigo


 

 

06/1810 Gallegos de Argaňan
11/07/1811 Villar de Puerco (de Argaňan)

21/07/1810 Fuerte Concepçion

24/07/1810 Combat sur le rio Coa (Pt)

 

La descente d'Almeida (derrière nous) vers la vallée du rio Coa et le Portugal.

 

D'Almeida (la route est à l'extrême droite) vers le pont (le pont moderne cache le pont historique).

 

L'ancienne route et le pont, le Portugal est à gauche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue sur le rio Coa à partir du pont. L'Espagne est à droite, le Portugal à gauche.

 

 

24 juillet - 28 août 1810 : Siège d'Almeida

La ville fortifiée d'Almeida, clé du Portugal, a été assiégée par les troupes de Masséna du 24 juillet au 28 août 1810. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Almeida, l'entrée sud de la ville, porta da S. Francisco.

Une vue vers l'est et le sud sur les fortifications de la ville, prise à partir du baluarte de S. João de Deus (bastion Saint-Jean de Dieu) : la demi-lune au centre est le revelim dos Amores avec, à l'extrême droite, le bastion de Saint-François (Baluarte de S. Francisco).

Quelques canons sur le bastion de Saint-François (Baluarte de S. Francisco).

La ville dut se rendre quand, en début de soirée, le 26 août 1810, un obus français particulièrement chanceux pénétra dans la réserve de poudre du vieux château d'Almeida et fit sauter 75 tonnes de poudre noire et plus de 100.000 cartouches. Cette explosion, à ma connaissance sans pareille dans les guerres napoléoniennes, fit de très nombreuses victimes dans la ville et projeta même des canons de gros calibre du haut des remparts !

Plus de 600 fantassins, 200 artilleurs et 500 habitants de la ville furent tués.  Une grande partie de la ville fut rasée. De très gros blocs de pierre furent projetés dans les airs et même quelques soldats français furent tués, à des kilomètres de la ville !

Cette scène apocalyptique a été représentée par Patrice Courcelle dans Bussaco 1810, par René Chartrand, chez Osprey.

Tout ce que je peux vous montrer, c'est le même endroit, l'ancien château, ou plutôt ce qu'il en reste, dans toute sa quiétude, de nos jours...

 


27/09/1810 Bataille de Buçaco

Le moulin de Moura près de Bussaco,  postes de commandement du Maréchal Masséna lors de la bataille.

 

Deux plaques commémoratives se trouvent sur les ruines du moulin.

Une première, en portugais, inaugurée le 27 septembre 1960, signale  qu'il s'agit du poste de commandement du maréchal André Masséna, commandant en chef des forces françaises pendant la bataille Bussaco,  livré le 27 septembre 1810.

La seconde,  en français, inaugurée en 1989, mentionne :

 

N

AUX SOLDATS DES ARMÉES
DE JUNOT DE SOULT ET DE MASSÉNA
MORTS EN SERVANT NAPOLÉON IER
DANS LES CAMPAGNES DU PORTUGAL
DE 1807 À 1811

CENTRE D’ÉTUDES NAPOLÉONIENNES
FERNAND BEAUCOUR, DIRECTEUR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22/11/1810 Fuentesauco

11/1810 Pero Negro (QG de Wellington)

 

page en cours de réalisation

Cartes : Johnston, Alex. Keith, Atlas to Alison's History of Europe, William Blackwood and Sons, Edinburgh and London,  1848 et 1850.
 

1811

Retour à la page d'accueil