Georges MOUTON
Général de Division
Ult. Grand-Croix de la Légion d'honneur
Maréchal de France

 

(Phalsbourg 1770 - 1831 - 1838 Paris)

Georges Mouton est né le 21 février 1770, dans la maison qui est maintenant le numéro 6, au coin de la place d'Armes et de la rue Lobau, à Phalsbourg, ville que l'Empereur avait surnommée "la Pépinière des Braves".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mouton en 1792, capitaine au  9e Bataillon de la Meurthe
par V.N. Raverat.

 

Place d'Armes, à Phalsbourg, statue du général Georges Mouton, comte de Lobau, par Jaley.

GEORGES MOUTON

Maréchal Comte de Lobau

Né à Phalsbourg le 21 Février 1770

Mort à Paris le 27 Novembre 1838

Mon Mouton est un lion - Napoléon Ier

Novi, Gênes, Laverreira, Ulm, Austerlitz, Iéna, Eylau, Friedland,

Medina del Rio Secco, Burgos, Landshutt, Ratisbonne, Essling,

Isle de Lobau, Wagram, Smolensck, Valentino, La Moskowa, Kransnoé,

La Bérésina, Lützen, Bautzen, Dresde, Arbezan, Leibsick, Waterloo.

 

La même, à l'époque où elle était encore entourée d'une grille.

Bas-relief :                                                                                                      Prise de Burgos – 10 9bre 1808

 

                                                                                                                                Bas-relief : Passage du pont de Landshutt – 21 Avril 1809.

 

Volontaire en 1792,

Colonel, 14 Juillet 1799,

Aide de camp de l'Empereur Mars1803,

Général de Brigade Août 1805,

Général de Division en 1807,

Député en 1828,

Président de la Commission Municipale

du 29 Juillet 1830,

Commandant supérieur des Gardes Nationales

de la Seine en 1830,

Grand Croix de la Légion d'Honneur en 1830,

Maréchal de France en 1831,

Pair de France en Avril 1815, et en 1833.

 

 

 
Vue actuelle du pont de Landshut, du nord vers le sud.


Le célèbre tableau de Louis Hersant représentant le franchissement du pont par Mouton à la tête de ses troupes.


La Heilige-Geistkirche, représentée sur le tableau, est maintenant une salle d'exposition.

Il figure sur la plaque commémorative portant les noms de tous ceux qui étaient présents au Caillou, les 17 et 18 juin 1815, dans l'antichambre de la chambre de l'Empereur, pièce qui était sans doute la salle à manger en 1815,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Georges Mouton après l'Empire.

Le général Mouton, qui finira Maréchal et Pair de France, repose dans la crypte des Invalides.

Le général Mouton a également eu droit à une statue au pied de la citadelle de Verdun.

 

Retour à la page Généraux

Retour à la page d'accueil