François-Étienne-Christophe KELLERMANN

(1735-1804-1820)

maréchal de l'Empire
duc de Valmy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kellermann en général en chef de l'Armée de la Moselle en 1792, par Pouget.

Le maréchal Kellermann est né le  28 mai 1735 à Strasbourg,

Voici son acte de naissance (A.D. 67) : (merci à D. Contant)

Hodie Dia Trigesima Mensis Maij Anni Mille.. Septingentisimi  trigesimi quinti a
..... Vicario ad ..... Laurentium eglesia .... baptisatus est
Franciscus Christophorus filius  Johannis Christophori Kellemann ................... Maria
Magdelena Dürr(in) uxoris  ejuis legitimae, natus die vigessima ........  octava ejuisdem Mensis
Patrinus fuit D. Franciscus Antonius Meltzer Rojani  illustrimi Capituli Augustinensis .....
Majo.... Malvina-Maria-Magdalena Weinemen... D. Joannis Christophori Kleinelaus
Vicorum secretarius .... qui una...
                                                                                                                        Wackenheim
                                                                                                                        Vicarius ad Sanctum
                                                                                                                       Laurentium

Maria Magdalena
Johann Christoph Kellermann

 

Il a sa statue dans sa ville natale, place de Broglie...

Le plus âgé des maréchaux fut avant tout nommé maréchal pour sa victoire lors de la "bataille" -lisez "canonnade"- de Valmy.

A l'avant-plan, on peut voir le monument où fut placé le cœur de Kellermann.  Inauguré en 1821, c'est un des plus anciens monuments sur un champ de bataille de la Révolution.  Il semblerait que l'urne ait été volée, mais ce n'est pas confirmé.

ICI SONT MORTS LES BRAVES
DU 20 7
BRE 1792 UN SOLDAT QUI
LES COMMANDAIT CE JOUR
LE G
al KELLERMANN MARÉCHAL
DUC ET PAIR DE FRANCE A VOULU
EN MOURANT QUE SON CŒUR
FUT PLACÉ AU MILIEU D’EUX

Rappelons que l'armée française eut à Valmy moins de 200 morts et blessés, ce qui démontre bien que la bataille fut pas acharnée.

consacré le 3 7bre 1821 par
F.çois E.ne Kellermann fils
Cne Kellermann fille et
le Gal Lery gendre du Mal
sous l'adon de M. Barthélémy
sous-préfet à Sainte-Menehould
M. Dorville étant                            
         Maire                         à Valmy
M. Champion, curé                           

M. Laidebeur      fecit

DEI
 

HONOS PARTUS
 

DEI

TUMULUS ERECTUS

 

 

 

 

 

 

 

Des Français reconnaissants

à celui qui les a préservés

de l'invasion

champ de bataille

20 7BRE 1792

gallia exteris

liberata

 

 

VALMY

20 7BRE
1792

à
Kellermann
et aux défenseurs
de la patrie

 

Si le petit monument date de 1821, la statue de Kellermann fut seulement érigée pour le centenaire de la bataille, le 20 septembre 1892.



 

Ce qui n'est presque jamais dit -et qui glacera peut-être le sang de plus d'un bon républicain- c'est que les canons qui entourent le monument Kellermann sont... anglais !

Etonnant, quand on sait que le monument date de 6 ans avant Fachoda.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a beaucoup parlé, fin 1999, de la "destruction du moulin de Valmy".  Là aussi, l'intox a fonctionné à plein.  Le moulin détruit par la tempête du 26 décembre 1999 était en fait originaire du Nord de la France et donc d'un autre modèle que celui d'origine.   Il avait d'ailleurs seulement été mis en place en 1939 !   Par contre, le nouveau moulin qui a été construit en remplacement et inauguré à la fin de l'été 2005, est un authentique moulin champenois (même s'il a été construit... à Villeneuve d'Ascq !) en tout point semblable à celui d'origine. 
Un très bel effort de reconstitution historique, et qui mérite d'être souligné.

 

Un des quatre maréchaux honoraires, il n'exerça pas de commandement sous l'Empire.

Kellermann a également sa statue à Paris, rue de Rivoli, sur la façade Nord du Louvre, par Blanchot.

Il est mort à Paris le 13 septembre 1820, un jour avant le maréchal Lefebvre.

La tombe de la famille Kellermann au Père-Lachaise (30ème division, avenue des Acacias).  Son fils, le grand général de cavalerie, y repose également.


Collection Hachette : Maréchaux d'Empire, Généraux et figures historiques (Collection de l'auteur)

Retour à la page Maréchaux

Retour à la page d'accueil

© D. Timmermans