La Chapelle impériale d'Ajaccio

 

La chapelle fut érigée sous le second Empire entre 1857 et 1859 en pierre calcaire de Saint-Florent, sur les plans d'Alexis Paccard, architecte de la Couronne. Jérôme Maglioli, architecte communal et peintre-décorateur ajaccien, orna les voûtes de grisailles et de trompe-l'œil. L'intérieur, en forme de croix latine, est surmonté d'une coupole. Elle a été bénie le 9 septembre 1860.

Au fronton de la façade une plaque de marbre porte cette inscription en latin :

MARIA LAETITIAE IMP. NEAPOLEONIS MATRI ET IOS. FESCH S.R.E. CARDINALI QUI VIVUS SIBI ET SORORI OPTIMAE
ET SUIS HOC SEPULCRALE SACELLUM INSTITUIT. AUSPICIIS NEAOPOLEONIS III PERFECTUM EST A.D. MDCCCLIX

Aeternam in christo requiem

Ce qui veut dire

À Marie-Laetitia, mère de l’empereur Napoléon Ier et au cardinal Fesch qui de son vivant, institua pour lui-même, pour son excellente sœur et pour les siens, ce tombeau, achevée par Napoléon III en 1859.
repos étérnel dans le christ

 

La chapelle

Voici le plan de la chapelle

L = Pilier dédié à Letizia Ramolino Bonaparte
J = Pilier dédié Joseph Fesch
C = Pilier dédié à Charles Bonaparte
CL = Pilier dédié à Charles Lucien Bonaparte

EB = Tombeau d'Eugénie Bonaparte
VB = Tombeau de Victor Bonaparte
LB = Tombeau de Louis Bonaparte
CB = Tombeau de Clémentine de Belgique
MB = Tombeau de Marianne Bonaparte

 

 

Pour la crypte, voir ci-dessous.

 

Vue vers l'autel

et vers la nef

 

Le crucifix de l'autel fut offert par Napoléon à sa mère à son retour d'Egypte. La date du 29 septembre 1799 mentionnée sur place (cf. panneau ci-dessus) doit être erroné de quelques jours, puisqu'il n'entra dans la ville que le 1er octobre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les quatre piliers de la croisée du transept de la Chapelle impériale sont dédiés aux membres les plus importants de la famille enterrés ici :


Celui dédié à Letizia :

 

MARIA LAET. RAMOLINO
CAROLO DE BONAPARTE
A.D. 1767 NUPTA
CUI INCLYTA PROLES.
IOSEPHUS HISP. REX
NEAPOLEO gALL. IMPR
LUCIANUS CANINI PRPS
ELISA SUMMA THUSC. DVX
LUDOVICUS HOLL. REX
PAULINA GUAST. DUX
CAROLINA NEAP. REGINA
HIERONYM. WESTPH. REX
ROMAE OBIIT 2 FEB.1836
HIC RELIQUIAE
DEPOSITAE  A.D. 1859.

 

"Maria Letizia Ramolino, mariée avec Charles Bonaparte en 1767*, qui eut comme enfants célèbres : Joseph, Roi d'Espagne, Napoléon, Empereur des Français, Lucien, prince de Canino, Elisa, Grande-Duchesse de Toscane, Louis, Roi de Hollande, Pauline, Duchesse de Guastalla, Caroline, Reine de Naples, Jérôme, Roi de Westphalie,  décédée à Rome le 2 février 1836. Ses restes ont été déposés ici en l'an 1859."

 

 

*C'est une erreur, le mariage fut célébré le 1er juin 1764.

 

Avec ses armoiries...  On notera les initiales L.R.B.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Celui dédié à Charles :

 

CAROLUS BONAPARTE
PATRICIUS ADJACEN.
ADIACII NAT. 27 MAR. 1746
A NOBILITATE ADIACEN.
DEP. IN SENATU CORSICAE
APUD REGEM FRANCIAE
MISSUS 1777
IMPERATORIS REGUMQUE
PATER
MONTE PESSULANI OBIIT
24 FEB. 1785
CINERES HIC CONDITAE
1951

 

"Charles Bonaparte, noble ajaccien, né le 27 mars 1776 à Ajaccio, député de la noblesse d'Ajaccio au Sénat de Corse, envoyé auprès du roi de France en 1777, père de l'Empereur et de rois, décédé à Montpellier le 24 février 1785. Ses cendres ont été déposées ici en 1951."

 

Avec des armoiries... qu'il n'a sûrement jamais connues...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Celui dédié à Joseph Fesch :

 

A V Ω
Iosephus Fesch

cardinalis presb.
lugdun. archiepiscs.
summus galliarum
eleemosinarius:
adiacii nat. 3 Ian 1763,
insigni pietate et doctrina clarus:
patriam beneficiis
ditavit et ornavit:
obiit romae 13 maii 1839 :
suis et patriae
reliquiae restitutae
a.d. 1851 : depositae 1859.

"Joseph Fesch, Cardinal prêtre, Archevêque de Lyon, Grand-Aumônier des Français, né à Ajaccio le 3 janvier 1763, célèbre pour sa remarquable piété et sa formation, il enrichit et embellit sa Patrie par ses bienfaits. Il mourut à Rome le 13 mai 1839, ses restes ont été rendus aux siens et à sa Patrie en1851 et déposés ici en 1859."

 

 

Ses armoiries.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Celui dédié à Charles Lucien Bonaparte:

 

Carolus Luc. Jul.
Laur. Bonaparte
Luciani Filius
Canini et Musi-
-niani Princeps
Parisiis natus
XXIV MAII MDCCCIII,
DOCTRINA CLARUS
Imper. Instituti
Gallici in Academia
Scientiarum Socius
Parisiis Obiit XXIX Jul.
MDCCCLVII
Hic reliq. depositae
A.d. MDCCCLIX s'y.

"Charles Lucien Jules Laurent Bonaparte fils de Lucien, prince de Canino et de Musignano
né à Ajaccio le 24 mai 1803, célèbre pour sa formation, Membre de l'Institut impérial de France et de l'Académie des sciences. Il mourut à Paris le 29 juillet 1857, ses restes ont été déposés ici en 1859."

 

 

 

Ses armoiries.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ce beau vitrail dédié au cardinal Fesch se trouve au-dessus de l'entrée, du côté de la cour du palais.

 


La crypte
A) Letizia Bonaparte (1750 – 1836).
B) Charles Bonaparte (1746 – 1785)
C) Napoléon-Charles Bonaparte (1839 – 1899), troisième fils du prince de Canino, Charles-Lucien Bonaparte.
D) Charles-Lucien Bonaparte (1803 – 1857), deuxième prince de Canino et Misignano, fils aîné de Lucien.
E) Zénaïde Bonaparte (1860 - 1862), fille aînée du prince Napoléon-Charles.
F) Joseph Fesch (1763 – 1839).
 


La mère de l'Empereur, décédée à Rome, fut d'abord enterré au cimetière de Corneto (maintenant Tarquinia). Ses cendres  furent ramenées à Ajaccio en 1851 et transférées dans la Chapelle impériale d'Ajaccio en 1859. Premier enfeu de droite. (A)

Après de long périples posthumes, Charles repose maintenant aussi dans la Chapelle impériale d'Ajaccio. Deuxième enfeu de droite. (B)

 

En dessous, une plaque rappelle le transfert à partir de St-Leu en 1951 :
 

                           Le 30 avril 1951
la ville de Saint-Leu-la-Forêt
a remis
à la ville d'Ajaccio
les cendres
de
Charles Bonaparte
père
de l'Empereur
en témoignage de gratitude
et de reconnaissance
envers la famille impériale
pour ses bienfaits

Le Maire de Saint-Leu
et son conseil municipal

 


Le tombeau de Napoléon-Charles Bonaparte, troisième fils du prince de Canino, Charles-Lucien Bonaparte


Le tombeau de Charles-Lucien Bonaparte, deuxième prince de Canino et Misignano, fils aîné du mariage en secondes noces de Lucien Bonaparte (1775-1840), frère de l'Empereur, et de Alexandrine Jacob de Bleschamp (1778-1855).
Charles Lucien Bonaparte fut en son temps un éminent ornithologue.


Le tombeau de Zénaïde Bonaparte, fille aînée du prince Napoléon-Charles.


Le tombeau du cardinal Fesch. Premier enfeu de gauche. (F)
Joseph Fesch est décédé à Rome et  fut d'abord enterré au cimetière de Corneto (maintenant Tarquinia, au NO de Rome - face aux côtes de la Corse), auprès de sa sœur.

 


Galerie latérale gauche :
Tombeau d'Eugénie Laetitia Barbe Caroline Lucienne Marie Jeanne Bonaparte  (1872-1949), princesse de la Moskowa, duchesse d’Elchingen, née Eugénie Bonaparte, sœur de la princesse Zénaïde, troisième fille du prince Charles-Napoléon.


En descendant à la crypte, derrière l’autel, escalier de gauche (à droite) :
Tombeau de Victor Jérôme Frédéric Bonaparte, prince Napoléon (1862-1926), époux de Clémentine de Belgique, petit-fils de Jérôme Bonaparte.


En descendant à la crypte, derrière l’autel, escalier de gauche (à gauche) :
Tombeau de Louis, Jérôme, Victor-Emmanuel, Léopold, Marie Bonaparte, prince Napoléon (1914-1997)


Côté escalier.


Sacristie.


En descendant à la crypte, derrière l’autel, escalier de droite (à gauche) :
La princesse Clémentine Napoléon (1872-1955), fille de Léopold II, roi des Belges, et petite-fille de Louis-Philippe, épouse de Napoléon Jérôme Victor Bonaparte.


Galerie latérale droite :
Tombeau de la princesse Marianne Bonaparte
Marie-Anne Cecchi, épouse du prince Louis-Lucien Bonaparte, troisième fils de Lucien, morte à Ajaccio le 16 mars 1891.

 

    Retour à la page d'accueil