CAMPAGNE DE 1805

28 octobre 1805 :Haag am Hausruck

Le chateau, situé sur les hauteurs de la bourgade, servit de QG à Napoléon le 28 octobre 1805.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haag, le 16 brumaire an XIV (28 octobre 1805): Treizième bulletin de la Grande Armée. 

Le corps d'armée du maréchal Bernadotte est parti de Munich le 4 brumaire.
Il est arrivé le 5 à Wasserburg sur l'Inn, et est allé coucher à Altenmarck.
Six arches du pont étaient brûlées. Le comte Manucci, colonel de l'armée bavaroise, s'est porté de Roth à Rosenheim.
Il avait trouvé également le pont brûlé et l'ennemi de l'autre côté.
Après une vive canonnade, l'ennemi céda la rive droite.
Plusieurs bataillons français et bavarois passèrent l'Inn, et le 6, à midi, l'un et l'autre pont étaient entièrement rétablis ; les colonels du génie Moris et Somis ont mis la plus grande activité à la réparation desdits ponts ; l'ennemi a été vivement poursuivi dès qu'on a pu passer ; on a fait à son arrière-garde cinquante prisonniers.
Le maréchal Davoust, avec son corps d'armée, est parti de Freysing, et s'est trouvé le 5 à Mulhdorf ; l'ennemi a défendu la rive droite, où il avait établi des batteries désavantageusement situées.
Le pont était tellement détruit qu'on a eu de la peine à le rétablir.
Le 6, à midi, une grande partie du corps du maréchal Davoust était passée.
Le prince Murat a fait passer une brigade de cavalerie sur les ponts de Mulhdorf, a fait rétablir les ponts d'Oeting et de Marckhl et les a passés avec une partie de sa réserve.
L'empereur s'est porté de sa personne à Haag.
Le corps d'armée du maréchal Soult est bivouaqué en avant de Haag.
Le corps du général Marmont couche ce soir à Wihsbiburg ; celui, du maréchal Ney à Landsberg ; celui du maréchal Lannes sur la route de Landshut à Braunau.
Tous les renseignemens qu'on a sur l'ennemi portent que l'armée russe marche en retraite.
Il a beaucoup plu toute la journée ; tout le pays situé entre l'Iser et l'Inn n'offre qu'une forêt continue de sapins, pays fort ingrat.
L'armée a eu beaucoup à se louer du zèle et de l'empressement des habitans de Munich à lui fournir les subsistances qui lui étaient nécessaires
NAPOLÉON.

 

 

29 octobre 1805 Muhldorf - Burghausen - Braunau

Muhldorf am Inn

 

Stadtplatz 46, une PC indique que Napoléon reçut ici, à l’époque l’hôtel « Schwan », les émissaires d’Augsbourg.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Im Oktober 1805 empfing hier
Napoleon I. die Augsburger
Gesandten. Im April 1809 weilte
er widerum hier 3 Tage.

« En octobre 1805, Napoléon Ier reçut ici les émissaires d’Augsbourg. En avril 1809, il séjourna à nouveau ici pendant trois jours. »


Burghausen

L'Empereur est à Burghausen, à 14 heures. Il est possible qu'il ait été reçu au Stadtplatz 97, le Taufkirchen-Palais. C'est possible, car c'est le bâtiment de prestige de la ville. Il servit de QG à Napoléon les 28 et 29 avril 1809. De toute façon, en 1805, l'Empereur ne fait que passer dans la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TAUFKIRCHEN-PALAIS
Wohnsitz des Vizedoms seit 1736,
1742 abgebrannt, barocker Neubau durch
J. Anton Graf von Taufkirchen
Quartier Napoleons 1809.
Kgl. Landgericht/Amtsgericht bis Ende des
19. Jh., dann kgl Rentamt/Finanzamt.
Seit 1959 wieder Amtsgericht.

 

Siège du vidame depuis 1736, incendié en 1742,  reconstruit dans le style baroque par  J. Anton Graf von Taufkirchen, quartier général de Napoléon en 1809. Tribunal royal de première instance jusqu'à la fin du XIXe siècle, ensuite hôtel royal des impôts. Depuis 1959 à nouveau tribunal de première instance.

 


Braunau

L'Empereur arrive à Braunau à 17 heures.
Stadtplatz 34, maison qui appartenait à Josef Schüde en 1805 et où Napoléon installa son QG du 29 au 31 octobre 1805.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


31 octobre 1805
: Lambach

 

Hauptplatz. Monument commémoratif des combats de 1800 et 1805, à Lambach, érigé en 1901. Le 31 octobre 1805, la cavalerie du général Beaumont combattit ici l'arrière-garde du général autrichien Schustek. Le monument associe les combats de 1805 et de 1809. Pour 1805, on associe les commandants autrichiens et russes dans le même hommage. C'est à Lambach que Français et Russes se trouvent pour la première fois opposés dans cette campagne. Le monument fut récupéré après la 1e GM comme monument aux morts de la guerre.

Lambach avait déjà été le théâtre d'un combat entre Français et Autrichiens le 19 décembre 1800.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Den k.k. österreichischen
Soldaten u. ihren Comandanten :
G.M. Mecséry,
Oberst Moritz Fürst
Liechtenstein,
Oberst Harsany,
FML Graf Merveldt
Oberst Ant. Graff. +.

Den kaiserl. russischen
Soldaten
und
ihren Commandanten :
Fürst Bagration,
Cunalius,
Golowkin.

 

 

Gewidment
am 80. jahr. Geburtsfeste
Sr. k.u.k. apost. Majesrät
Kaiser Franz Josef I.
vom
Militär-Veteranen-Verein
Lambach
anno
1901.

 


1er novembre 1805 : Altheim

Altheim, Hauptplatz 33, « Napoleonwirt  ». Suivant la tradition locale, Napoléon se serait arrêté en ici le 1er novembre 1805, lors de l’étape Braunau-Ried. Une grande effigie orne la devanture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le marketing joue bien sur la figure de l'Empereur. Tout ceci, alors que l'Empereur y simplement déjeuné. Qu'est-ce que cela aurait été s'il y avait passé la nuit !

 

 Une image qui ne correspond pas vraiment à l'Empereur jeune et sportif qu'il était encore en 1805...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1er novembre 1805 : Ried

Le bureau de poste de Ried (Hauptplatz 6) porte encore un « N » et le drapeau français en souvenir du séjour de l’Empereur, la nuit du 1er au 2 novembre 1805.


2 novembre 1805
: Haag am Hausruck

Le chateau, situé sur les hauteurs de la bourgade, servit de QG Napoléon le 2 novembre 1805.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 novembre 1805 : Lambach

L‘abbaye de Lambach où l‘Empereur passa la nuit du 3 au 4 novembre 1805. Il y rédigea le 17e Bulletin de la Grande Armée.

 

DIX-SEPTIÈME BULLETIN.

Lambach, le 12 brumaire an 14

Aujourd’hui 12 , le maréchal Davoust a ses avant-postes près de Steyer. Le général Milhaud, avec la réserve de cavalerie aux ordres du prince Murat, est entré à Lintz le 10. Le maréchal Lannes y est arrivé le 12 avec son corps d’armée. On a trouvé à Lintz des magasins considérables dont on n’a pas encore l’inventaire, beaucoup de malades dans les hôpitaux, parmi lesquels une centaine de Russes. On a fait des prisonniers, dont 50 Russes. Au combat de Lambach, il s’est trouvé deux pièces de canon russes parmi celles qui ont été prises. Un général russe et un colonel de hussards autrichiens ont été tués. La blessure que le général Bisson, commandant la première division du corps d’armée du maréchal Davoust, a reçue au bras, est assez sérieuse pour l’empêcher de servir tout le reste de la campagne. Il n’y a cependant aucun danger. L’empereur a donné au général Caffarelli le commandement de cette division. Depuis le passage de l’Inn, on a fait 15 à 1800 prisonnniers, tant Autrichiens que Russes, sans y comprendre les malades. Le corps d’armée du général Marmont est parti de Lambach le 12 à midi. L’Empereur a établi son quartier général à Lambach, où l’on croit qu’il passera la nuit du 12. La saison continue à être rigoureuse ; la terre est couverte de neige ; le temps est très froid. On a trouvé à Lambach des magasins de sel pour plusieurs millions. On a trouvé dans la caisse de Lintz plusieurs centaines de milliers de florins. Les Russes ont tout dévasté à Wels, à Lambach et dans tous les villages environnants. Il y a des villages ou ils ont tué huit ou dix paysans. L’agitation et le désordre sont extrêmes à Vienne. On dit que l’empereur d’Autriche est établi au couvent des Bénédictins de Molk. Il paraît que le reste du mois de novembre verra des événemens majeurs et d’une grande importance. M. Lezay, ministre de France à Salzbourg, a eu une audience de l’Empereur, au moment où S. M. partait de Braunau. Il n’avait pas cessé jusqu’alors de résider à Salzbourg. On n’a point de nouvelles de M. de Larochefoucauld ; on le croit toujours à Vienne. Au moment où l’armée autrichienne passa l’Inn, il demanda des passeports qu’on lui refusa. Il est arrivé aujourd’hui plusieurs déserteurs russes.
 


4-8 novembre 1805 : Linz

 

Le Landhaus (palais des États de la ville) fut le QG de Napoléon du 4 au 8 novembre 1805.

 

 

 

 

 

En haut, façade sud. Ci-dessous, façade nord et vue intérieure.

L'Empereur quitte Linz dans la soirée du 9 novembre.

9 novembre 1805 : Strengberg

Strengberg, où Napoléon passa la nuit du 9 au 10 novembre 1805.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 novembre 1805 : Melk

Napoléon séjourne à l'abbaye de Melk la nuit du 10 au 11 novembre 1805.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La terrasse ou petit jardin de Napoléon (Napoleonsgärtchen) (en 12 sur le plan), où l’Empereur aurait rédigé ses plans de campagne. Il n'est pas clair si cet épisode date de  1805 ou de 1809.

 

11 novembre 1805 : Dürrenstein

Retour à la page CAMPAGNES

Retour à la page d'accueil