Jean Rochex

 Cognac (Charente) 1772 – 1852
Lencloître (Vienne)

Capitaine

Chevalier de la Légion d'honneur

La maison du capitaine Rochex à LencloÎtre

BIOGRAPHIE du capitaine  Jean ROCHEX, par Patrick BARRÉ

1769 : le 16 mars,  naissance de Jean Rochex à Cognac (Charente).

 1791 :  le 2e bataillon des volontaires de la Charente, dans lequel est incorporé Jean Rochex, est envoyé à Saint-Domingue et aux colonies.  Jean Rochex obtient le grade de sergent-major.  

 1792 :  Il est nommé sous-lieutenant

 1796 :  Il passe lieutenant.  Il restera aux colonies jusqu’en 1797.

 1799 : Le soldat charentais est ensuite affecté aux Armées de la Hollande et du Danube.

Il est blessé une première fois, à la mâchoire gauche, à la bataille de Memmingen, en Bavière, le 14 octobre 1805.

 1802 :  Jean Rochex reprend du service dans le 53e Régiment d’Infanterie de Ligne, sous le commandement du général Louis Camus.  Il y restera jusqu’à la bataille de la Bérézina en 1812.

 1805 :  Il participe à la bataille de Caldiero (Italie), le  30 octobre 1805, où il est de nouveau blessé.  Un courrier en date du 15 avril 1806 l’atteste : « Je l’ai prouvé à la bataille de Caldiero il y a un an. Ce fut sous (…) retranchement que je fus blessé à l’épaule gauche d’un coup de feu. Après avoir été pansé, je suis retourné dans l’action, mon bras en écharpe et à la tête de 3 à 400 hommes j’entrais dans le village et j’y fis déposer les armes à près de 800 hommes ».

 1809 :  Jean Rochex est nommé capitaine.  Il devient aide de camp du général Camus.

 1812 :  Le capitaine Rochex participe à la Campagne de Russie de 1812.  Pendant la retraite de Russie, il participe à la bataille de la Bérézina. Prisonnier des Russes, il est libéré en 1814.

 1815 :  Pendant les Cent-Jours, le capitaine Jean Rochex se rallie à l’Empereur. Après le désastre de Waterloo, il est placé en demi-solde, puis mis à la retraite en 1819.  

 1844 :  Il obtient la Légion d’honneur. 

1852 :  Jean Rochex s'éteint le 18 février 1852 à Lencloître.

 

PRéSERVATION de la maison du capitaine Rochex à LencloÎtre

 

La municipalité de Lencloître, dans la Vienne, avait décidé de raser une maison très ancienne située à l'angle des rues Gambetta et Charles de Gaulle, en dépit de l'intérêt historique et patrimonial qu'elle représente, pour la remplacer par un mini giratoire. La municipalité invoque la dangerosité du carrefour et la nécessité de dévier le trafic des poids lourds.

Cette maison avait été habitée, en son temps, par Jean Rochex, capitaine de la Grande Armée, aide de camp du général Camus, chevalier de la Légion d'honneur. Il s'y est éteint le 18 février 1852.

L'ACMN, à la demande de notre membre M. Patrick Barré, et avec lui, est intervenue auprès de diverses instances pour éviter la destruction de cette maison. Patrick Barré a engagé une action auprès du tribunal administratif de Poitiers pour obtenir une annulation de l'arrêté préfectoral autorisant la démolition. Cette action a même été évoquée dans la presse régionale:http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/communes/Lencloître/n/Contenus/Articles/2012/04/15/Un-Lencloitrais-officier-de-l-armee-napoleonienne  La maison est maintenant protégée et le projet de démolition écarté.

 

                                                                  

              Retour à la page de récapitulation des restaurations

    Retour à la page d'accueil