Séville, Plaza d'EspaŇa

La Plaza d'Espaňa à Séville est un immense édifice construit à l'occasion de l'exposition hispano-américaine de 1929.  Tout autour de la place en demi-cercle, 44 villes d'Espagne y sont représentées, en ordre alphabétique de gauche à droite, par des bancs en azulejos, chacune avec une carte, ses armoiries et un tableau représentant l'événement le plus important de la ville pour l'Histoire. Cinq villes y sont représentées pour un événement de la Guerre dite d'Indépendance de 1808-1813. Il s'agit de :

- Cadiz (Andalousie), pour la promulgation de la Constitution de 1812 à Cadiz,

- Gérone (Catalogne), pour sa résistance et sa reddition aux troupes du maréchal Augereau, le 11 décembre 1809,

- Jaén (Andalousie), pour la bataille et la capitulation de Bailén des 19-20 juillet 1808,

- Madrid, pour le soulèvement du 2 mai 1808,

- Pontevedra (en Galice), pour la bataille de Ponte Sampaio, les 7-9 juin 1809.

- Cadiz (Andalousie), pour la promulgation de la Constitution de 1812 à Cadiz

Le motif central représente la promulgation de la constitution de 1812 à Cadiz, mieux connue en Espagne sous le nom de "La Pepa". C'est une œuvre originale d'Enrique Orce. (Fin de la restauration en 2004)

- Gérone (Catalogne), pour sa résistance et sa reddition aux troupes du maréchal Augereau, le 11 décembre 1809.

Le motif central représente la reddition de Gérone, le 11 décembre 1809. On y voit la garnison déposant les armes devant le maréchal Augereau, duc de Castiglione. (Fin de la restauration en 2006)

- Jaén (Andalousie), pour la bataille et la capitulation de Bailén des 19-20 juillet 1808.

Le motif central représente la bataille de Bailén (19-20 juillet 1808), qui lui fit la défaite des troupes françaises sous le commandement du général Dupont par les troupes espagnoles commandées par le général Castaňos. C'est en fait le moment de la capitulation qui est représenté. (Fin de la restauration en 2006)

 

- Madrid, pour le soulèvement du 2 mai 1808.

 

Le motif central représente les combats au parc d'artillerie du Palais de Monteleón à Madrid. On y voit les célèbres capitaines Luis Daoíz y Torres (qui assume le commandement en tant que le plus âgé) et Pedro Velarde Santillán.  Ils mourront tous deux dans le soulèvement, mais deviendront des héros nationaux.

- Pontevedra (en Galice), pour la bataille de Ponte Sampaio, les 7-9 juin 1809.

Le motif central représente la bataille de Ponte Sampaio entre les troupes régulières espagnoles et les milices galiciennes d'une part, et les troupes du maréchal Ney de l'autre, les 7-9 juin 1809. L'affrontement de Ponte Sampaio  entraina l'évacuation définitive de la Galice par l'armée française.

Un détail du tableau : vue sur les troupes françaises.

Retour à la page d'accueil