HEINRICH LXI
Prinz von Reuß zu Köstritz
 Köstritz (Thuringe) 1784-1813 Straden (maintenant Tchéquie)

HENRI LXI
Prince de REUSS-COSTRITZ
Général de Brigade

 

Henri LXI de Reuss-Costritz est né le 8 décembre 1784 à Köstritz (aujourd'hui Bad Köstritz en Thuringe), fils du prince Heinrich XLIII  von Schleiz zu Köstritz et de Luise Reuss zu Ebersdorf.

 

Il sert en qualité de capitaine de cavalerie dans l'armée autrichienne, mais quand la principauté de Reuss entre dans la Confédération du Rhin, il commande le détachement de 450 hommes de sa principauté qui sert en Espagne, puis en Autriche, en Hollande et en Russie.

Colonel sous Carra-Saint-Cyr en 1812; placé à la suite de la division Carra-Saint-Cyr. Il détruisit toutes les embarcations qui se trouvaient sur l'Aller en avril 1813, puis s'empara de Verden.

Adjudant-commandant au service de France, le 17 avril 1813. Il sert sous Vandamme à la prise de Harburg, le 27 avril 1813.

Chef d'état-major de la 5e division d'infanterie (Dufour), 8 mai 1813. Nommé général de brigade le 11 juillet 1813, il commande alors la 2e brigade (46e, 72e de ligne) de la 5e division (Dufour) du 2e corps de la Grande Armée.

Le 29 août, au premier jour de la bataille de Kulm, à Straden, (maintenant Strádov, entre Chlumec et Prestanov), il est mortellement blessé à la hanche gauche par un boulet de canon qui lui traverse le bas-ventre.  Il est évacué, mais décède trois heures plus tard dans le village d'Hellendorf (qui fait partie de Bad Gottleuba-Berggießhübel en Saxe).  Son corps fut déposé dans un fourgon pour être évacué vers l’arrière, mais celui-ci fut pris par l’ennemi le lendemain.

 

HENRI LXI
Prince de REUSS-COSTRITZ
Général de Brigade
Tué près de Dresde__1813
 

 

 

 

 

Ci-dessus, son buste dans la galerie des bataille du château de Versailles, en tant que général mort pour la France.

 



HENRI lxi, Prince de REUSS-COSTRITZ
1813, Dresde

Dans la même salle, il est également mentionné sur les tables de bronze.
(difficile à lire à cause des vitres de protection)

Stradov

Au centre du village, petite chapelle à côté du monument.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1995 une petite PC en tchèque et en français a été apposé contre le mur gauche de la chapelle  en souvenir du général de Reuss-Schleiz :

CHLUMEC – 1813 – KULM
À LA MÉMOIRE
DU GÉNÉRAL DE BRIGADE
HEINRICH DE REUSS-SCHLEIZ
(1784-1813)
COMMANDANT DE LA 2E BRIGADE FRANÇAISE
TOMBÉ LE 29 AOÛT 1813
DANS LA BATAILLE CHEZ STRADOV.

(Inscription est à l’initiative de Premysl et Peter Filip, de Roznov, du Groupe de reconstitution historique du 8e de ligne).


Des reconstitueurs d'infanterie française passent devant la chapelle de Straden lors de la reconstitution du bicentenaire de la bataille de Kulm.

 

Dans le village, obélisque commémoratif.

 

1813

 


MIT WEHMUT SEI DER HELDEN HIER GEDACHT,
DIE KÄMPFEND FÜR MONARCH UND VATERLAND
IHR GUT UND BLUT ZUM OPFER TREU GEBRACHT
GEKRÖNT MIT PREIS SIND SIE VON GOTTES HAND !

 

 

Traduction : "Que l’on se souvienne ici avec mélancolie des héros qui, combattant pour leur souverain et leur patrie, ont sacrifié leur bien et leur sang. La main de Dieu les a couronnés de louanges."

Kulm

Dans l’église de Kulm, à droite, PC en tchèque et en français avec médaillonles à la mémoire du général prince Henri de Reuss-Schleiz :

À LA MÉMOIRE
DU GÉNÉRAL DE BRIGADE
HEINRICH DE REUSS-SCHLEIZ
COMMANDANT DE LA 2E BRIGADE FRANÇAISE
TOMBÉ LE 29 AOÛT 1813
DANS LA BATAILLE CHEZ
(sic) STRADOV.

(Érigé à l’initiative de Premysl et Peter Filip, de Roznov et du Groupe de reconstitution historique du 8e de ligne).

 

Il y a dans l'ancien cimetière autour de l'église de Kulm deux vieilles croix de pierre ornées d’une épée, appelées « Sühnekreuz » ou croix expiatoire. Elles sont très semblables à celles de Commerau, Borna et Kreckwitz. Il s’agit vraisemblablement de tombes. il est difficile de savoir si elle se rapporte toutes aux événements de 1813 - certaines de ces croix sont plus anciennes - mais  plusieurs ont été rattachées à des événements de  cette campagne, ou placées sur des tombes de 1813.

 

 

 

 

 

 

 

Hellendorf (Bahratal) 4 km au SE de Bad Gottleuba,
En août 1813, 800 hommes et 4 canons du corps de Vandamme étaient cantonnés dans un camp provisoire dans le village.
- Gottleubaer Straße (S 173), Totenwiese ou prairie des morts. Après les combats, les Russes forcèrent les habitants à enlever les morts du camp. Des fièvres tuèrent 71 personnes du village, soit 2/5 les habitants. De nombreux morts furent enterrés dans cette prairie. Panneau explicatif (au bord de la route en sortant du bois, en venant de Bad Gottleuba, en 50°50'2.96"N 13°57'56.49"E)
Il n'est pas impossible que le corps d'Henri LXI ait abouti ici.

 


- Peterswalder Straße (S173) panneau avec carte expliquant "la frontière dans les guerres de 1813", sur la gauche, à la sortie sud de Hellendorf en direction de Peterswalde, en 50°49'32.09"N 13°58'40.19"E)


 

 

 

Retour à la page Généraux

Retour à la page d'accueil