Ghislain Aigret (1793 -1868)

Ghislain Joseph Aigret est né le 26 janvier 1793 à Bioul (dans la province de Namur, ou plutôt dans ce qui allait bientôt devenir le département de Sambre-et-Meuse).

Il était le fils de Jean-François Aigret et de Marie MÉLARD. 

Sa carrière militaire n'a vraiment rien de glorieux, mais elle est à l'image de tant d'autres. Conscrit de 1813, incorporé le 23 novembre 1812 à Strasbourg au 1er Régiment d'Artillerie à pied, matr. 5675.  2e canonnier à la 12e Cie.
Il présente cependant bien vite des problèmes de santé, car il entre le 28-1-1813 à l'hôpital de l'hospice civil Saint-Jean-le-Décollé à Namur (près de chez lui) et en sort le 20-1-1814.

Ensuite, canonnier au Corps impérial d'Art, porté déserteur le 14-2-1814 à Maastricht. Réformé en 1815 par le Conseil de milice.  Il peut cependant revendiquer d'avoir participé aux campagnes de 1813 et 1814.

Il épouse à Namur 31-10-1815 Marie LUFFIN, née à Namur le 20-12-1792, fille de Martin et Marie-Jh BOLAND.

Il décède à Denée le 21 mai 1868, après avoir reçu la médaille de Ste-Hélène. (Source Médaillés de Ste-Hélène)

 

 

 

 

R.I.P.

Sous cette tombe reposent

M. GHISLAIN AIGRET, décoré de la
MEDAILLE DE Ste Hélène, décédé à
denée le 29 mai 1868 âgé de 76 ans et
...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contre le mur de la petite église de Denée (province de Namur) a été cimentée la pierre tombale de Ghislain Aigret. La tombe semble perdue, et la dalle seulement conservée grâce à la mention d'un parent, le révérend Aigret, car elle se trouve parmi les tombes des curés du village.

 

Retour à la page Autres Grades

Retour à la page d'accueil