CAMPAGNE D'ALLEMAGNE 1813

CAMPAGNE D'ETE ET D'AUTOMNE : AOÛT-OCTOBRE 1813

16 septembre 1813 : bataille de la Göhrde

Pendant que la grande armée, sous les ordres de Napoléon, combattait avec des succès divers en Saxe et en Prusse, le maréchal Davout, prince d'Eckmühl, commandant le 13e corps (ainsi que nous l'avons vu au 16 août), prenait vivement l'offensive sur le Bas-Elbe. Parti des environs de Hambourg le 18 août, il avait forcé à la retraite le général Wallmoden, s'était emparé de Schwerin, capitale du Mecklembourg, le 24, et poussé la division Loison par Wismar jusqu'à Rostock. Cependant les revers qu'essuya le maréchal Oudinot à Gross-Beeren (23 août) ayant contraint l'armée destinée à marcher sur Berlin à se retirer sur l'Elbe, le maréchal Davout évacua Schwerin et se retira à Ratzbourg, derrière la Stecknitz. Ayant alors envoyé pour renforcer la garnison de Magdebourg la division du général Pécheux (1), qui devait dans sa marche balayer la rive gauche de l'Elbe des partis ennemis qui en interceptaient les communications, ce général, qui n'avait que six à sept mille hommes, fut attaqué le 16 septembre au village de Göhrde par le général Wallmoden lui-même, qui, ayant masqué son mouvement au maréchal Davout, avait passé l'Elbe à Dömitz à la tête de seize mille hommes. Le général Pécheux, tourné par sa droite et vivement attaqué de front, fut enfoncé et contraint à la retraite après avoir perdu une partie de son artillerie et douze cents hommes faits prisonniers.

Texte extrait de Éphémérides militaires depuis 1792 jusqu'en 1815, ou Anniversaires de la valeur française. Septembre. par une société de militaires et de gens de lettres, 1819 Pillet aîné (Paris) 1818-1820.
Nous avons modernisé l'orthographe et les noms des lieux, ainsi que quelques autres éléments trop datés de 1819.


Carte de la bataille de la Göhrde. Attention, sur cette carte allemande, les troupes françaises sont en rouge.

 

Vous trouverez un article complet et détaillé sur cette bataille dans le numéro 5 de la revue Traditions, que vous pouvez le commander ici : https://www.lelivrechezvous.fr/nos-revues/traditions/traditions-n-5.html

 

SCHLACHT BEI DER GÖHRDE
AM 16. SEPTEMBER 1813

Sieg der Hannoveraner, Preussen,
Engländer und Russen
über die Franzosen
Heldisches Vorgehen von
Eleonore Prochaska.
Zinnfigurenschau der Schlacht
im Heimatmuseum Dahlenburg

 

 

"Bataille de la Göhrde du 16 septembre 1813. Victoire des Hanovriens, Prussiens, Anglais et Russes sur les Français. Action héroïque d'Eleonore Prochaska. Présentation de la bataille en figurines d'étain au musée local de Dahlenburg."

 


Le monument érigé en 1839 sur le Steinker Hügel.


Au début du XXe siècle, le monument était encore entouré de canons. (carte postale ancienne)


 

ZUR ERINNERUNG
AN DAS SIEGREICHE GEFECHT
AN DER GÖHRDE
AM 16 SEPTEMBER 1813

"En souvenir du combat victorieux de la Göhrde du 16 septembre 1813."

 
À 200 m du monument, dans le bois, se trouve une fosse commune de la bataille marquée par une stèle "En souvenir des soldats français, anglais, russes et allemands inhumés ici. Bataille du 16 septembre 1813. "

 

ZUM GEDENKEN
AN DIE HIER
BESTATTENEN
SOLDATEN:
FRANZOSEN
ENGLÄNDER
RUSSEN
UND DEUTSCHE
DER SCHLACHT
VOM 16.9.1813


Carte cliquable, cliquez sur le numéro et vous irez à l'endroit indiqué.


1. Vue vers le nord à partir du sommet du Steinker Hügel, emplacement des positions françaises.

 
2. Vue vers le nord à partir du sommet du Steinker Hügel, emplacement des positions françaises.

 
3.Vue sur le Steinker Hügel, à partir de l'ouest, le long de la B 216.

 
4. Idem, vue sur le Steinker Hügel, à partir de l'ouest, le long de la B 216, mais plus à l'ouest.

 
5. Le Steinker Hügel vu du nord, à partir d'Eichdorf. C'est à peu près la vue que devaient avoir, vers 17h30, les troupes d'Arentschildt qui tentait d'envelopper la division Pécheux par l'ouest et le nord.

 
6. C'est par ici, vers la droite de la photo, entre Breese (au centre) et Pommoissel (derrière nous), que les survivants de la division Pécheux purent échapper vers le nord à leurs poursuivants.


7. Route de la B216 vers Lüben, vue vers l'ouest.


8.Idem, un peu plus vers le nord, près des premières maisons de Lüben, toujours vers l'ouest.


9. Un peu plus vers l'est, le long du Lützow-Weg, devant nous les premières maisons de Lüben, toujours en regardant vers l'ouest.


10. Un peu plus au nord, par rapport à la 9, le long du Lützow-Weg, devant nous les premières maisons de Lüben, toujours en regardant vers l'ouest.


11.Vue vers l'ouest sur le champ de bataille de la Göhrde. Sur la gauche, on aperçoit la colline -maintenant boisée - où la division Pécheux d'était retranchée. Eleonore Prochaska fut blessée sur la gauche ce champ, et c'est également près d'ici que les chasseurs de Lützow conquirent un premier obusier français. À droite, la route vers Lüben. En face, de gauche à droite, la B216 de  Dahlenburg à Dannenberg.


12. Eleonore Prochaska fut blessée dans ce champ. C'est également près d'ici que les chasseurs de Lützow conquirent un premier obusier français.
La route que vous voyez à droite est la B216, route qui va de Göhrde à Oldendorf ou de Dahlenburg à Dannenberg. Cette photo est prise à l'extrême gauche de la précédente.


13. A partir du Lützow-Weg, vers l'ouest, vers le Steinker Hügel.


14. Vue vers l'est, à partir du Lützow-Weg.

HIER KÄMPTE
MAJOR
ADOLF VON LÜTZOW
MIT SEINEM FREIKORPS
DEN LÜTZOWER JÄGERN
IN DEN GEFECHTEN
AN DER GÖHRDE
AM 12.5.1813
UND AM 16.9.1813

Panneau au début du chemin de Lützow :
"Ici, le major Adolf von Lützow a combattu avec son corps franc, les Chasseurs de Lützow, dans les combats de la Göhrde les 12 mai 1813 et 16 septembre 1813. "

On notera donc le combat du 12 mai, qui vit également combattre ici la même unité.

 

 

Retour à la page CAMPAGNES

Retour à la page d'accueil